Inde

21 octobre 2019 21:08; Act: 21.10.2019 21:35 Print

Des oeillères de fortune pour étudiants copieurs

Une école de l'État du Karnataka a présenté ses excuses après s’être vantée de sa méthode antitriche expérimentale.

Une faute?

La mesure était présentée comme une technique innovante pour décourager toute tricherie. Le Bhagat College, établissement de Haveri, dans l'État du Karnataka (sud-ouest), s’est attiré une avalanche de commentaires atterrés après avoir diffusé des photos d’étudiants sagement assis à leur pupitre, planchant sur un examen avec sur la tête un carton percé. De quoi empêcher toute velléité de guigner sur la copie du voisin.

Postés sur Facebook par un employé de l'école, les clichés ont créé un tollé national, raconte CNN. Le ministre local de l’Éducation a lui-même exprimé son indignation. «On n’a pas le droit de traiter quiconque – a fortiori des étudiants – comme des animaux», a tweeté S. Suresh Kumar.

Volontaires

Tout en présentant de plates excuses, la direction du Bhagat College a assuré que les parents étaient au courant de l'expérimentation, que les élèves étaient tous volontaires et qu'ils avaient eux-mêmes amené leur carton.

La tricherie aux examens est un fléau en Inde, où la réussite scolaire représente une véritable obsession. En 2015, un reportage avait fait scandale. Il montrait des parents escaladant les murs d’une école pendant une session d’examens afin de souffler les bonnes réponses à leur progéniture.

(arg)