Allemagne

15 juillet 2019 10:31; Act: 15.07.2019 10:37 Print

Des visites mettent le zoo à l’heure de la Gay Pride

Dans la nature, les comportements homosexuels sont légion. C’était le thème d’un parcours guidé dans le parc d’Hellabrunn, à Munich.

storybild

Deux babouins du parc animalier occupés à se toiletter mutuellement dans leur enclos. (Photo: AFP/Christof Stache)

Une faute?

La Pride Week qui s’est achevée dimanche a été l’occasion de prendre un cours de tolérance auprès des animaux. Le zoo de Munich organisait des visites guidées afin d’expliquer que les comportements homosexuels sont légion dans la nature et ne relèvent pas d’une quelconque déviance propre aux humains.

«Dans certains groupes, 90% des actes observés sont de nature homosexuelle», explique le Dr Günter Strauss. «Les manchots entretiennent des relations homo qui peuvent durer une vie, ce qui est très rare dans le monde animal», précise le biologiste devant un couple de mâles qui, faute d’œuf, a couvé une pierre.

«Les animaux sont bisexuels»

Des éléphants aux serpents, en passant par les oiseaux, des centaines d’espèces ont des comportements homosexuels. Ces rapports diffèrent souvent de l’homosexualité humaine car «chez l’homme, on grandit avec une orientation sexuelle spécifique. Chez les animaux, ce n’est souvent pas le cas, détaille le biologiste. Ils sont en fait bisexuels. Ils adoptent certains comportements sexuels à certains moments, de manière plus ou moins marquée.»

Pour le zoo, lever ce tabou est une manière de promouvoir la tolérance. Un aspect d’autant plus important que les agressions homophobes et transphobes ont connu une forte augmentation l’an dernier en Allemagne.

(afp)