Coronavirus en Italie

26 mars 2020 09:01; Act: 26.03.2020 18:01 Print

Filtres ridicules, feu en direct: les curés galèrent

Contraints de prêcher en direct sur internet, certains religieux ont bien du mal à se faire aux nouvelles technologies. Cela peut donner des scènes improbables.

Sur ce sujet
Une faute?

Comme beaucoup de religieux dans le monde, Don Paolo Longo s'efforce de garder le contact avec ses paroissiens en cette période de crise. Le curé de l'église de Saint-Pierre et de Saint-Benoît de Polla, dans la province de Salerne, n'a donc pas eu d'autre choix que de se tourner vers la technologie. Le prêtre a dû se familiariser rapidement avec l'art de la visioconférence, un apprentissage qui ne s'est pas fait sans quelques accrocs, raconte «Il Mattino».

Le week-end dernier, lors de la diffusion de sa messe en direct sur Facebook, Don Paolo Longo ne s'est pas rendu compte qu'il avait activé par erreur des filtres rigolos. Pendant les 50 minutes qu'a duré cette messe solennelle, les effets n'ont pas quitté le visage du religieux: d'un casque futuriste à un chapeau de sorcier, en passant par des oreilles de chat ou des lunettes noires, rien n'a été épargné au malheureux curé. Sa bourde a été vue plus de cinq millions de fois sur Twitter. Don Paolo Longo se consolera en se disant qu'il n'est pas le seul à avoir commis cette boulette: un de ses collègues s'est lui aussi fait avoir par les filtres Facebook, quelques jours plus tard.

La mésaventure de Don Paolo Longo et de son confrère rappelle celle d'un journaliste américain, qui avait commis la même boulette le mois dernier lors d'un Facebook Live au bord d'une route enneigée de Caroline du Nord.

Un prêtre anglais prend feu

En Angleterre, le prêtre Stephen Beach a lui aussi quelque peu peiné lors de son premier sermon en ligne. Le vicaire de l'église paroissiale de St Budeaux, à Londres, retransmettait sa messe en direct sur YouTube quand le drame a failli survenir. Au moment de faire réfléchir les fidèles sur la signification de ce qu'est l'attente, le religieux s'est trop rapproché d'une bougie. Du coup, une petite partie de son pull a brûlé. «Oh mon Dieu, je viens de prendre le feu», s'est-il exclamé, amusé. Une fois les flammes éteintes, Stephen Beach a poursuivi sa messe comme si de rien était.

(joc)