France

13 février 2011 16:35; Act: 13.02.2011 16:51 Print

Garde à vue pour un élu qui taguait son nom

Un élu d'opposition de région parisienne qui taguait son nom pour faire sa promotion a été arrêté par la police.

Une faute?

Un élu d'opposition d'Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis), Serge Méry (PS), a été interpellé jeudi alors qu'il taguait son nom dans les rues de la ville pour assurer sa communication avant les cantonales, a-t-on appris dimanche auprès de l'intéressé.

«A Epinay il n'y a pas beaucoup de moyens d'expression car la mairie supprime peu à peu les panneaux d'affichage, j'ai donc voulu tester une nouvelle manière de communiquer, qui me semblait un peu originale», a expliqué M. Méry, confirmant une information du «Parisien».

«Cela n'a pas duré longtemps, à peine trois quart d'heure. La police municipale est arrivée, on a un peu discuté et ils m'ont conduit au commissariat», a ajouté Serge Méry.

«Ils m'avaient rapidement repéré, il y a des caméras de vidéosurveillance partout dans la ville. Ils sont arrivés avec gomme-cogne et gazeuse mais bon, ça s'est bien passé, ils me connaissent bien, je milite dans cette ville depuis longtemps», s'est amusé M. Méry.

«Il y a peu d'espace de communication face à une machine importante utilisée par le maire d'Epinay-sur-Seine qui utilise les moyens de la mairie pour sa propre campagne», a conclu Serge Mery.

La mairie divers droite d'Epinay-sur-Seine Hervé Chevreau a déposé plainte pour «dégradation du domaine public», expliquant que «pour un individu lambda cela aurait été fait.» «Un élu n'est pas au-dessus des règles communes.»

(afp)