Hong Kong

03 février 2019 09:58; Act: 03.02.2019 10:23 Print

Grenade retrouvée dans des patates françaises

Une grenade allemande de la Première Guerre mondiale a été retrouvée à Hong Kong dans une cargaison de pommes de terre françaises destinées à la fabrication de chips.

storybild

D'après des historiens, la grenade aurait été abandonnée dans une tranchée durant la Première guerre mondiale devenue depuis un champ de patates. (Photo: DR/twitter)

Sur ce sujet
Une faute?

Une grenade à main allemande qui daterait de la Première guerre mondiale a été découverte dans une cargaison de pommes de terre importées de France. Elle étaient destinées à une usine de production de chips de Hong Kong, a annoncé la police.

L'engin, retrouvé samedi à l'usine Calbee Snacks, a été neutralisé sans problèmes. "La grenade était dans un état instable car elle avait été dégoupillée mais n'avait pas explosé", a déclaré à la presse le commissaire Wilfred Wong Ho-hon.

La police a publié une vidéo montrant des démineurs en train de placer la grenade dans un égout avant de la faire exploser. L'engin mesurait huit centimètres de large et pesait un kilogramme.

La police n'a pas précisé la provenance géographique exacte de la cargaison de patates.

Abandonnée dans une tranchée

D'après des historiens, la grenade aurait été abandonnée dans une tranchée durant la Première guerre mondiale devenue depuis un champ de pommes de terre et aurait été ramassée avec les tubercules.

«Si elle était couverte de boue, elle a sûrement été abandonnée par des soldats pendant la guerre», a déclaré au South China Morning Post Dave Macri, spécialiste d'histoire militaire à l'Université de Hong Kong. «La tranchée a par la suite été rebouchée et est devenue un champ».

Ce n'est pas la première fois que la police de l'ancienne colonie britannique a affaire avec des munitions anciennes mais il s'agit généralement de bombes américaines larguées sur le territoire tombé aux mains des Japonais durant la Seconde guerre mondiale.

Trois bombes trouvées l'an dernier

L'année dernière, trois bombes de la Seconde guerre mondiale ont été retrouvées à Hong Kong, dont deux sur un chantier de construction d'un nouveau métro dans le quartier central de Wan Chai.

Il n'est pas rare que des promeneurs ou des ouvriers tombent sur des bombes ou des munitions non explosées à Hong Kong, théâtre de violents combats entre le Japon et les alliés entre l'invasion japonaise de décembre 1941 et la libération de la ville à l'été 1945.

Le territoire fut tapissé de bombes par les États-Unis en 1941 au début de la campagne Pacifique.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Justice le 03.02.2019 11:24 Report dénoncer ce commentaire

    Juste n'importe quoi

    On parle sauvetage du climat...et on envoit des patates françaises pour faire des chips à Hong Kong...juste effarant !!!

  • Lo le 03.02.2019 12:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les problèmes n'est pas le bon

    Rien de choquant de retrouver une vielle grenade dans un champ. Mais d'envoyer des pdts à l'autre bout du monde pour des chips ...

  • Dr. Brunner le 03.02.2019 12:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas bon pour le climat

    Le titre devrait plutôt être: "patates de France retrouvées jusqu'à Hong Kong"! Comment est-ce possible que les Chinois importent des patates qui poussent aussi là bas? Gaspillage de pétrole et émissions de CO2 inutiles.

Les derniers commentaires

  • DidierM le 04.02.2019 20:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Patates françaises

    Ces agriculteurs français... prêts à tout pour se faire remarquer... mettre une grenade dans une caisse de patates...

  • Petit Loup le 04.02.2019 06:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pollution

    Moi ce qui ne m'étonne pas c'est de retrouver un engin de ce type dans des champs cultivé. Les déchets de la première guerre n'ont tout simplement jamais été nettoyé ils on été oublié dans la nature, il a même des obus avec des gaz encore actif dans la nature et pas rien qu'un peut. Sans compter les bateaux remplis au Max de cette saloperie et coulé en mer du nord. C'est quoi la pire pollution? Le trajet des patates? Ou cette bombe à retardement?

    • mirage le 04.02.2019 18:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Petit Loup

      Dans la Baltique aussi c'est une vraie poubelle... Des millers d'obus et de mines.

    • Simon Cussonet le 04.02.2019 20:40 Report dénoncer ce commentaire

      En plus que.

      500 tonnes d'obus et d'explosif sont encore retrouvé chaque année dans la région du front de la première guerre mondiale.près de 3 milliards d'obus de tout calibre on été tiré dont 20 à 25% n'ont pas explosé.je vous laisse imaginer donc !

  • mau vai zespri le 04.02.2019 00:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bio

    rassurez moi, elles sont pas bio ces patates, au moins ou, c'est pour un smoothie patate-grenade...

  • Soldat inconnu le 03.02.2019 20:23 Report dénoncer ce commentaire

    Les Poilus vous saluent bien!

    On a failli avoir le tout dernier mort de la 1ère Guerre mondiale.

    • arc de triomphe le 04.02.2019 07:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Soldat inconnu

      c'est glauque, comme humour, mais mince, ça fait bien rigoler quand même mdrrrrr mdrrrrrr

  • ca le 03.02.2019 20:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ecolo

    Eh bien ça c'est écolo... des pdt venant de France pour être transformées en Chine en chips...n'importe quoi ce monde de fric. vive les gilets jaunes.