Marseille (F)

11 septembre 2019 19:38; Act: 12.09.2019 08:20 Print

Il assiste par hasard aux «obsèques» d’un dauphin

Un pêcheur a filmé un cétacé poussant le cadavre d'un de ses congénères. Il pourrait s'agit d'un rite.

Une faute?

Une scène aussi rare qu'émouvante a été observée la semaine dernière dans la rade de Marseille. Alors qu'il partait taquiner le poisson, un pêcheur amateur a remarqué des mouvements inhabituels près de son embarcation. En observant la surface de l'eau plus attentivement, il a constaté qu'il s’agissait d'un dauphin adulte poussant le cadavre d'un de ses congénères, plus petit – peut-être une mère et son enfant.

Touché, le pêcheur a approché les mammifères pour tenter d'aider le dauphin vivant. «Mais il ne voulait pas se séparer de celui qui était décédé. C'était vraiment émouvant, on aurait cru à des obsèques», a rapporté le pêcheur dans le quotidien «La Provence». Son impression d'avoir assisté à un rite funèbre semble corroborée par la science. De nombreux chercheurs ont en effet étudié le comportement de ces animaux face à la mort.

Plusieurs études rapportent des cas de dauphins observés en train de veiller des défunts. Certains groupes se relaient au fond de l'eau pendant plusieurs jours afin de ne pas abandonner le cadavre. En 2007, un biologiste marin avait observé, dans le golfe d'Arta (Grèce), une femelle transporter le corps de son petit décédé deux jours durant, sans s'alimenter, une pratique dangereuse pour un individu dont le métabolisme est élevé.

Les éléphants sont aussi connus pour leur rapport particulier à la mort. Lorsque l'un des leurs périt, ils entament une procession, emportant avec eux des os ou une défense du défunt.

(spi)