Sud de la France

17 juin 2011 11:04; Act: 17.06.2011 11:25 Print

Il passait les péages en forçant la barrière

Plutôt que de s'acquitter de son dû, un jeune automobiliste a démoli plusieurs fois le portique.

storybild

Le conducteur a réussi son coup à dix-sept reprises, moyennant toutefois quelques dégâts en plusieurs occasions. (Photo: AFP)

Une faute?

Cinq mois de prison ferme et une amende de 150 euros. C’est la peine dont a écopé un boulanger français pour avoir passé en force la barrière de péage à Sanary et à La Ciotat, dans le sud de la France.

La tactique qu’il utilisait, dite du «petit train», consistait à coller au plus près du véhicule précédent pour arriver se glisser à sa suite avant que le portail ne redescende.

Une méthode qui ne réussit pas toujours: «La barrière a été détruite à plusieurs reprises», s’est plaint au tribunal un responsable de la société d’exploitation de ces autoroutes, Escota, cité par le «Var Matin». Le jeune homme, âgé de 20 ans, peut se targuer d’avoir à son actif un total de dix-sept passages impayés.

L’homme, accusé de dégradation et de non acquittement du montant du péage, a aussi roulé alors qu’il faisait l’objet d’une suspension judiciaire de son permis. Du coup, son précieux sésame a été annulé et il ne pourra pas le repasser avant un an.

Pour expliquer ses agissements, le boulanger a avancé «le manque d’argent». Ce à quoi le président du tribunal correctionnel lui aurait répondu, un peu agacé: «Vous n’aviez qu’à passer par la route!»