Royaume-Uni

24 juillet 2018 12:55; Act: 24.07.2018 12:55 Print

Ils voulaient en finir, l'idée d'une ado les a sauvés

En attachant des petits messages réconfortants aux barreaux d'un pont de Sunderland, Paige est parvenue à empêcher au moins six personnes de sauter.

storybild

L'adolescente a reçu un certificat de la police pour son acte de bienveillance. (Photo: Police de Northumbrie)

Une faute?

Une Britannique de 18 ans vient d'être officiellement honorée par la police de Sunderland (nord-est de l'Angleterre) pour avoir sauvé la vie d'au moins six personnes. Ces gens au bord du suicide ont finalement renoncé à passer à l'acte grâce à l'intervention de Paige Hunter. Sa méthode? Méticuleusement, la Britannique a attaché une quarantaine de messages réconfortants aux barreaux du Wearmouth Bridge, pont de Sunderland tristement réputé pour ses suicides.

Soigneusement rédigés sur des petites cartes colorées, les mots disséminés par Paige sonnaient tantôt comme des encouragements, tantôt comme des remises à l'ordre ou encore comme de douces caresses.

«Ne t'avise pas de renoncer à la vie. Pas ce soir. Pas demain. Jamais»

«Ca va aller mieux, accroche-toi»

«Fais une pause, arrête-toi, respire. Il y a de meilleures options, et tellement de gens qui t'aiment»

«Le monde est tellement mieux avec toi dedans»

«Depuis que j'ai accroché ces message, j'ai reçu beaucoup de commentaires. Les gens disent que ce que j'ai fait est très inspirant. C'est incroyable. Je ne faisais pas cela pour une récompense. C'était juste quelque chose que je voulais faire», explique Paige.

Une mère de famille a raconté sur Facebook, de manière anonyme, que les petits mots laissés par la jeune femme lui avaient sauvé la vie. Après avoir renoncé à mettre fin à ses jours, la Britannique a décidé de se faire aider. «J'avais juste besoin que quelqu'un me dise que ça allait aller», confie cette personne.

Les autorités sont en admiration devant l'acte de Paige. «Pour quelqu'un de si jeune, elle a fait preuve d'une réelle maturité (...) Elle peut être fière d'elle», a réagi Sarah Pitt, cheffe de la police de Northumbria

(joc)