Kazakhstan

28 juillet 2014 22:09; Act: 28.07.2014 22:16 Print

Jugée trop belle pour jouer au volley

La splendeur de Sabina Altynbekova détourne l’attention des spectateurs. Et fâche son coach et l’équipe.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Pas facile d’afficher un visage de porcelaine et d’être bonne joueuse de volley. C’est ce que découvre une jeune Kazakhe de 18 ans. Lors de sa participation au championnat des moins de 19 ans avec l’équipe de son pays, à Taipei, Sabina Altynbekova a fait tourner toutes les têtes. A tel point que les médias lui ont consacré des pages et que les spectateurs ne voient plus qu’elle sur le terrain.

Outre l’agacement que cela provoque chez ses coéquipières, cette monomanie pose problème au coach de l’équipe, Nurlan Sadikov. «La foule se comporte comme s’il n’y avait qu’une seule joueuse au championnat. Il est impossible de travailler comme ça», a-t-il confié au «Daily Mail».

L’intéressée, qui compte un nombre impressionnant de followers sur les réseaux sociaux, est elle aussi perturbée par cette admiration qui tourne à l’obsession. «Au début, j’ai été flattée, mais cela commence à faire trop. Je veux me concentrer sur le volley et être connue pour ça, pour rien d’autre.»
La demoiselle de 1,82 m ne manque pourtant pas de cordes à son arc: elle a déjà reçu plusieurs propositions de mannequinat et étudie dans une école pour surdoués.

Sabina, un visage de porcelaine sur des jambes de 1,20 m


(aia)