Japon

08 décembre 2011 09:58; Act: 08.12.2011 10:14 Print

L'aide-soignante arrachait les ongles d'orteils

Une Japonaise qui travaillait comme aide-soignante dans une clinique de Kyoto a été condamné à trois ans de prison pour avoir arraché les ongles d'orteils de certains patients.

Une faute?

Une aide-soignante japonaise a été condamnée à trois ans de prison pour avoir arraché les ongles des orteils de quatre patients âgés dans une clinique de Kyoto. Quelques années auparavant, elle avait déjà commis le même forfait dans un autre établissement.

«Il s'agit d'un crime égoïste commis par la coupable sur des personnes vulnérables à la seule fin d'évacuer sa propre frustration», a statué Akiyoshi Sasano, juge du tribunal de Kyoto (centre-ouest) qui a condamné Akemi Sato, 38 ans. Plusieurs des patients victimes de l'aide-soignante étaient nonagénaires.

L'avocat de la défense a plaidé qu'Akemi Sato se sentait victime d'un manque de reconnaissance professionnelle.

Légère démence

La possibilité d'une légère démence mentale de l'accusée a été débattue pendant le procès. Le juge a insisté sur le fait qu'elle avait commis ces crimes trois ans à peine après être sortie de prison pour le même forfait.

En 2006, elle avait déjà été condamnée à trois ans et huit mois d'emprisonnement pour avoir arraché les ongles d'orteils de six patients dans une autre clinique.

L'aide-soignante a cette fois été arrêtée en août de cette année, quelques semaines après avoir débuté dans l'établissement de Kyoto. Le directeur a expliqué qu'il ignorait les antécédents judiciaires d'Akemi Sato, laquelle avait menti sur son passé lors de son entretien d'embauche.

(ats)