États-Unis

21 mai 2019 12:23; Act: 21.05.2019 12:23 Print

La dog-sitter dérape: «Il commençait à faire chaud»

Censée s'occuper des chiens d'une personne qui l'avait recrutée via une application, une jeune femme a pris ses aises chez sa cliente, se baladant nue et se lâchant avec son petit ami.

Une faute?

Invitée au mariage de son cousin en Louisiane fin avril, Rosie Brown cherchait une solution de garde pour ses deux petits chiens, Penny et Daisy. En consultant une application de dog-sitting, la Californienne pensait être tombée sur une perle: Casey Brengle, 26 ans, n'avait laissé à ses précédents clients que d'excellents souvenirs, d'après les commentaires laissés sur le site. C'est donc en toute confiance que la propriétaire des deux chiens a engagé la jeune femme pour quatre jours, contre un salaire de 315 dollars.

Avant de partir, Rosie a montré à Casey la caméra qu'elle avait installée pour garder un oeil sur ses chiens, explique la chaîne ABC 7. La demoiselle était donc totalement au courant qu'elle serait surveillée, ce qui ne l'a pas empêchée de totalement déraper.

Le jour du mariage de son cousin, Rosie a en effet reçu une alerte émanant de sa «doggie-camera». «Sur la prévisualisation, on pouvait voir un individu dans ma maison, quelqu'un que je n'attendais pas. Alors j'ai ouvert la vidéo, et c'est là que j'ai vu Casey chez moi avec un homme. Ils se dirigeaient tout droit vers ma chambre à coucher», raconte la Californienne. Les images de la «doggie-camera» montraient également la jeune femme et son petit ami se bécoter chaudement dans le salon et passer de chambre en chambre.

Coincée en Louisiane, Rosie n'était pas au bout de ses peines: elle a encore failli s'étrangler en voyant la jeune femme nue sur son canapé tout neuf. «Il commençait à faire chaud. Et je n'aime pas porter de vêtements», s'est défendue Casey, qui assure qu'elle n'a pas eu de rapports sexuels avec son compagnon chez sa cliente.



Les explications de la dog-sitter ne convainquent pas Rosie, qui n'ose plus s'asseoir sur le sofa pour lequel elle avait économisé pendant six mois. «C'était mon endroit préféré, en plein milieu. Je ne le touche plus vraiment», déplore l'Américaine, écoeurée. Casey, dans ses petits souliers, assure pour sa part qu'elle n'était «pas malintentionnée» en agissant de la sorte.

Les images enregistrées par la caméra de Rosie ont encore montré que la dog-sitter avait invité ses parents, alors que le règlement de l'application interdit formellement d'accueillir des gens chez ses clients. Casey n'a, par ailleurs, sorti les chiens que 5 minutes par-ci par-là, alors qu'elle était censée leur faire faire des balades d'au moins 30 minutes. L'application Wag! a déclaré dans un communiqué que le comportement de la jeune femme était «inacceptable»: Casey a été suspendue.

(joc)