Russie

17 mars 2011 08:20; Act: 17.03.2011 08:49 Print

La police alertée pour désamorcer un sextoy

Des démineurs russes ont été alertés lundi par le bureau de poste d'une ville du nord-ouest du pays pour un colis suspect. Ce dernier contenait juste un... vibromasseur.

Une faute?

Alertés pour un colis suspect, les démineurs sont arrivés à un bureau de poste de Petrozavodsk (en Carélie, dans le nord-ouest de la Russie) pour y désamorcer... un vibromasseur, a-t-on appris auprès de la police locale.

«Ce matin, un collaborateur de la poste a appelé la police pour alerter sur un colis suspect d'où on entendait un tic-tac», a raconté à l'AFP par téléphone Rita Prokhorovskaïa, porte-parole de la police de la république de Carélie.

Le bâtiment encerclé par la police

«Le bâtiment de la poste a été encerclé par les force de l'ordre, les gens ont été évacués. Dans le colis, les démineurs un découvert un vibromasseur», a-t-elle poursuivi. Selon la porte-parole, le sextoy se serait mis en marche «par hasard».

La Russie vit dans la crainte de nouveaux attentats après celui du 24 janvier à l'aéroport international Moscou-Domodedovo qui a fait 37 morts. Deux attentats suicide avaient fait 40 morts en mars 2010 dans le métro de Moscou, notamment à la station Loubianka, face au siège du FSB.

Ces attentats ont été revendiqués par le chef de la rébellion islamiste qui mine le Caucase russe, le Tchétchène Dokou Oumarov qui a menacé de faire de 2011 une année «de sang et de larmes» pour la Russie.

Des centres commerciaux, des gares et d'autres lieux publics ont fait depuis l'objet de fausses alertes à la bombe suivies d'évacuations.

(afp)