28 ans plus tard

26 novembre 2014 17:04; Act: 27.11.2014 14:03 Print

La région fantôme de Tchernobyl vue d'en haut

Un journaliste anglais, Danny Crook, a filmé les paysages de Tchernobyl grâce à un drone. Près de 30 ans après la catastrophe nucléaire.

Sur ce sujet
Une faute?

Rappelez-vous des paysages post-apocalyptique de «I Am Legend». La production hollywoodienne avec Will Smith montrait les grandes avenues de Manhattan désertes, remplies d'arbres et de verdures. Les images de la ville de Pripiat, en Ukraine, située à 10 km de Tchernobyl, sont du même acabit. Preuve que la réalité peut rejoindre la science-fiction.

Plus de 28 ans après la catastrophe nucléaire, le reporter Danny Crook a profité d'un reportage pour CBS News pour survoler la ville fantôme avec un drone. Le résultat est bluffant, et justifie l'idée que les plus belles œuvres artistiques se nourrissent souvent des lieux meurtris et abandonnés...

«Tchernobyl est l’un des endroits les plus intéressants et dangereux où je suis allé», explique-t-il en préambule de sa vidéo. «J’ai passé une semaine à explorer Tchernobyl et la ville abandonnée de Pripiat. On a l’impression que le temps s’y est arrêté et que les souvenirs flottent encore partout autour de nous.»

(20 minutes)