Vol mouvementé

09 avril 2019 07:25; Act: 09.04.2019 10:15 Print

Le pilote «se trompe de bouton»: panique à bord

Lors d'un vol British Airways reliant Singapour à Londres, les trappes contenant les masques à oxygène se sont ouvertes par erreur. Les passagers ont peu apprécié.

Sur ce sujet
Une faute?

Les passagers du vol BA16 qui reliait dimanche Singapour à Londres ont vécu une très désagréable mésaventure. Après deux heures de vol, les problèmes ont commencé à s'enchaîner. D'abord, les écrans et les lumières se sont éteints. Puis, les trappes des masques à oxygène se sont ouvertes et une annonce automatique demandant aux voyageurs de s'en servir s'est déclenchée. Panique à bord.

«Deux ou trois minutes après, le personnel de cabine nous a demandé d'ignorer ce message, expliquant qu'il s'agissait d'une erreur technique», explique au «Sun» Mitchell Webb, un passager. D'après le jeune homme de 24 ans, une hôtesse de l'air a cru bon de plaisanter en déclarant «On va s'en sortir». «Et même après toute cette panique, nous n'avons eu droit à aucune excuse ni même à une explication du pilote pour nous rassurer», s'agace le Britannique.

Sur Twitter, une autre passagère a poussé un coup de gueule: «Le vol de l'enfer. Toujours prometteur quand le pilote appuie sur le mauvais bouton et les masques à oxygène tombent», a-t-elle écrit.
Mitchell a reçu un e-mail de British Airways, qui assure être désolée pour «l'angoisse» que ce couac a pu provoquer. «Notre personnel de cabine a rassuré les clients après le déploiement accidentel des masques à oxygène», a assuré au «Sun» un porte-parole de la compagnie.

(joc)