France

13 avril 2019 12:22; Act: 13.04.2019 12:22 Print

Le rêve fou d'une maison à 13 euros s'est envolé

Suite à une intervention de l'autorité des jeux en ligne, un couple a dû suspendre son jeu-concours qui offrait au gagnant sa propriété de 1,5 million d'euros.

storybild

La maison d'hôtes La Guérinière est située à 80 km au sud-est de Périgueux.

Une faute?

Une villa de 450 m2 s'étalant sur sept hectares avec piscine, étang, boxes à chevaux, le tout pour 13 euros. Qui ne se laisserait pas tenter par cette offre incroyable? Pour devenir propriétaire, il suffisait de débourser cette modique somme en participant à un jeu-concours organisé par les propriétaires d'une magnifique maison d'hôtes située dans le Périgord (sud-ouest).

N'ayant pas réussi à vendre leur bien, estimé à 1,5 million d'euros, par le biais d'agences immobilières, les propriétaires avaient décidé d'organiser un jeu pour faire gagner le gros lot. Outre les 13 euros, les participants devaient répondre à deux questions très simples et évaluer la valeur d'une vitrine de trois objets, le gagnant étant celui qui s'approcherait le plus de la valeur.

200'000 euros récoltés

Lancé le 1er avril, le jeu avait démarré fort, attirant des doux rêveurs de France bien sûr, mais aussi de Belgique, de Grande-Bretagne et même du Canada ou d'Australie. En dix jours, 200'000 euros avaient déjà été réunis. Mais tout à coup patatras! L’Autorité de régulation des jeux en ligne a envoyé un courrier recommandé aux propriétaires, les intimant de suspendre cette vente insolite.

Ils doivent prouver, dans un délai de huit jours, que leur initiative ne tombe pas sous l'interdiction qui frappe les jeux de hasard. Même s'ils vont tenter d'argumenter, les deux époux sont conscients que le concours, censé courir jusqu'à la fin de l'année, risque bien de s'arrêter net. «Des gens nous ont appelés, écrit, pour nous féliciter, nous soutenir, pour nous dire: «Même si on ne gagne pas, vous nous faites rêver!» Au moins cela aura servi à cela», ont-ils confié à l'AFP tout en promettant que, en cas d'arrêt, les joueurs seront bien sûr remboursés.

(pga)