Etats-Unis

06 janvier 2011 15:26; Act: 06.01.2011 15:42 Print

Le super-héros de Seattle a encore frappé

Des hommes masqués font respecter la loi dans certains quartiers de la ville américaine, mais ce ne sont pas des policiers.

Une faute?

Les super-héros ne sont pas uniquement visibles dans les films de science-fiction. Ils existent aussi dans la vie de tous les jours et les habitants de Seattle s’en sont rendu compte au début de la semaine.

D’après la chaîne Fox News, un dénommé Phoenix Jones serait intervenu dimanche soir pour empêcher le cambriolage d’une voiture dans le quartier de Lynwood. L’homme était vêtu d’un costume moulant noir et or et portait un gilet pare-balles. Il possédait également une bombe de gaz lacrymogène et un taser. Depuis qu’il a commencé sa croisade contre le crime il y a neuf mois, Phoenix s’est déjà fait poignarder et tirer dessus, mais n’a jamais été grièvement blessé.

KIRO, la chaîne de télévision de Seattle, a mené l’enquête pour découvrir la véritable identité du justicier. Les journalistes ont découvert que Phoenix Jones était employé dans un magasin de bande dessinées. Il vit chez sa grand-mère et se déplace dans une petite voiture.

Ces détails ne l’empêchent pourtant pas de se prendre au sérieux. «Quand je marche dans un quartier, les criminels décampent parce qu’ils voient mon costume», a expliqué le super-héros. «J’incarne le citoyen modèle qui ne doit pas rester impassible en présence d’incivilités.»

Le reporter a également découvert que Phoenix n’était pas un cas isolé. Le super-héros ferait partie d’une organisation de bienfaiteurs connue sous le nom de «The Rain City Superhero Movement». Les autorités semblent pour l’instant plutôt amusées par cette initiative. «Il n’y a rien de mal à ce que les citoyens s’impliquent pour faire respecter la loi», a expliqué au «Daily Mail» Jeff Kappel, le chef de la police de Seattle, avant de préciser qu’il valait mieux faire appel aux secours et être de bons témoins, plutôt que de s’impliquer personnellement et de risquer sa vie.

(atk)