Etats-Unis

18 juin 2011 22:15; Act: 18.06.2011 22:19 Print

Les républicains acclament un faux Obama

Le président Barack Obama - du moins l'un de ses imitateurs - a provoqué samedi les applaudissements et les rires des sympathisants républicains réunis lors d'une conférence préélectorale du parti conservateur.

storybild

Reggie Brown a imité Obama lors d'une conférence du parti conservateur. (Photo: Keystone)

Une faute?

Les républicains réunis à La Nouvelle-Orléans pour écouter les principaux candidats à l'investiture républicaine, ont apprécié les blagues de l'artiste qui a notamment expliqué qu'il abandonnait le célèbre slogan «Oui, nous le pouvons» («Yes We Can») pour en adopter un autre: «J'ai tué Oussama».

Le faux Obama a fait irruption sur la scène accompagné de faux agents du Secret Service, la police d'élite chargée de protéger le président, indiquant qu'il avait passé ses vacances récemment «dans (son) Etat natal, Hawaii -- ou, comme l'appellent les membres du tea party (la mouvance ultraconservatrice du parti républicain, ndlr), le Kenya».

La plaisanterie faisait référence à une polémique soulevée par l'ultra-droite selon laquelle M. Obama n'est pas né sur le territoire américain et ne pouvait donc prétendre à la fonction présidentielle.

Il a également demandé à l'audience de changer de places dans la salle pour revenir aux positions «d'avant 1967», en référence à l'appel récent du président Obama de revenir aux frontières d'avant 1967 en Israël.

(afp)