Etats-Unis

26 août 2013 20:31; Act: 26.08.2013 20:39 Print

Retrouvée vivante 13 jours après son enterrement

par Cécile Fandos, Austin - Sharolyn Jackson était simplement hospitalisée. Mais la découverte du corps d’une femme lui ressemblant étrangement a laissé penser qu’elle était morte et sa famille a organisé ses funérailles.

Une faute?

Une famille du New Jersey pensait avoir enterré leur mère et fille samedi 3 août, après que le corps d’une femme ressemblant étrangement à Sharolyn Jackson a été retrouvé à Philadelphie, suite au signalement de la disparition de cette ancienne toxicomane. Mais Sharol Jackson était bien vivante, simplement hospitalisée dans une unité de psychiatrie de l’Etat voisin de Pennsylvanie, a rapporté Associated Press.

La macabre méprise est due au fait que la fausse morte a passé de longues périodes de sa vie sans contact avec sa famille. Quand elle est restée sans nouvelle de sa fille pendant plusieurs semaines après que celle-ci lui ait téléphoné, début juillet, pour la prévenir qu’elle mettait fin à son abonnement de téléphonie mobile qui grevait son budget, Carrie Mae Minnie ne s’est pas inquiétée, raconte «The Philadelphia Inquirer». La nouvelle de la mort de Sharol Jackson, identifiée par un assistant social œuvrant à sa réinsertion et l’un de ses cinq enfants sur une photo fournie par la morgue de Philadelphie, fut donc un choc.

Mais Carrie Mae Minnie peine à décrire sa réaction, près de deux semaines après les funérailles de sa fille, quand elle a appris qu’elle n’était pas morte. «Je commençais tout juste à accepter l’idée qu’elle soit morte», a-t-elle confié au «Philadelphia Inquirer». Même si la famille s’était interrogée sur le nez moins large que dans leur souvenir de la morte lors des funérailles de Sharol Jackson, découvrir qu’elle était en réalité vivante, «c’était vraiment bouleversant», relate l’ex-mère éplorée. «Je suis heureuse qu’elle soit vivante. Mais vous n’avez pas idée de ce que nous avons vécu. Ce sont vraiment les montagnes russes émotionnelles.»

Impatients de retrouver leur mère et fille quand elle ne sera plus hospitalisée, les proches de Sharolyn Jackson s’inquiètent aussi du sort de la personne morte d’insolation qu’ils ont enterrée par erreur. Tout en se défendant de tout manquement, arguant que l’identification sur photo est très répandue et que la reconnaissance par un membre de la famille directe suffit à identifier un mort, la morgue s’est excusée auprès de la famille Jackson et a remboursé les funérailles, rapporte «The Inquirer».

Mais être prise pour une autre une fois décédée, «je n’aimerais pas que ça arrive à ma fille», déclare Carrie Mae Minnie. Les autorités poursuivent leurs recherches.

(France Usa Media)