Canada

14 juin 2019 13:18; Act: 14.06.2019 14:28 Print

Rien de tel qu'un orteil dans un doigt de whisky

Un bar du Grand-Nord canadien recycle les doigts de pied amputés à la suite de gelures pour en faire des cocktails très prisés.

Sur ce sujet
Une faute?

Alors qu'il voyageait au Canada en 2018 pour participer à une course de l'extrême dans le Grand Nord, l'athlète Nick Griffiths était tombé sur une annonce insolite. «Vous avez eu des gelures? Nous voulons vos orteils!» L'Anglais de 47 ans avait alors pensé que c'était une blague. En réalité, la pub vantait le breuvage proposé depuis 1973 par le bar du Downtown Hotel, un établissement perdu au fin fond du Yukon.

Le «sourtoe» cocktail consiste en une rasade de whisky local dans laquelle flotte un doigt de pied humain récolté auprès de victimes de gelures, communes dans la région. La tradition exige que l'appendice noirâtre touche les lèvres du buveur, qui reçoit alors un certificat.

Cette réclame au goût douteux est revenue à l'esprit de Griffiths sur son lit d'hôpital, en Angleterre, après que son ultramarathon des glaces a mal tourné. Atteint de graves gelures au pied gauche, il venait de subir une triple amputation. L'ex-officier de la Royal Navy a demandé à son chirurgien de garder les orteils dans un bocal, qu'il a fini par envoyer par la poste au Downtown Hotel. Quand le postier lui a demandé de quelle marchandise il s'agissait, il a déclaré «cadeau fantaisie»... «Je ne savais vraiment pas quoi mettre», a-t-il expliqué au «Guardian».

«Très difficiles à obtenir»

Au Downtown Hotel, l'arrivée du colis a créé l'allégresse. Le bar n'était plus en mesure de proposer à ses clients que trois orteils, après que certains ont été volés et d'autres malencontreusement avalés. «Ils sont très difficiles à obtenir dernièrement», constate le spécialiste maison, Terry Lee. Ce dernier s'est empressé de mettre les précieux arrivages dans du sel pour les momifier. Ils seront prêts à consommer au bout de six semaines.

Le Downtown Hotel s'est particulièrement réjoui de disposer enfin d'un gros orteil, le plus demandé par les clients. «Rien n'est plus dégoûtant», a précisé avec gourmandise le manager, Adam Gerle, qui a invité Nick Griffiths à venir déguster son sourtoe cocktail dès qu'il sera sur pied.


(arg)