Royaume-Uni

07 février 2019 10:17; Act: 07.02.2019 10:17 Print

Sa bague payée 13 francs en valait en fait 960'000

Dans l'espoir d'aider sa mère en difficulté, une Britannique a fait évaluer une vieille bague qu'elle avait achetée aux puces. Le bijoutier n'en est pas revenu.

Une faute?

Debra était âgée de 22 ans lorsque, en chinant dans un marché aux puces, elle a jeté son dévolu sur une bague «en verre» à 10 livres sterling (13 francs). Oublié dans une boîte pendant 33 ans, le bijou a revu la lumière du jour lorsque la mère de Debra s'est retrouvée dans une situation financière compliquée, escroquée par un proche. Dans l'espoir d'aider sa maman à sortir de la mouise, la Britannique domiciliée près de Londres a ressorti sa bague, se disant qu'elle pourrait peut-être en tirer quelques centaines de livres.



La quinquagénaire a donc poussé la porte d'un bijoutier et lui a présenté son bijou, raconte le «Sun». En l'examinant, le spécialiste a frôlé le malaise. Il a levé les yeux vers Debra et lui a lancé: «Vous savez ce que c'est? C'est un diamant!» Estomaquée par cette incroyable révélation, la Britannique n'a pas fermé l'oeil de la nuit. Elle a finalement décidé de faire évaluer la fameuse bague par la maison de ventes aux enchères Sotheby's, qui a confirmé l'estimation du bijoutier.

La bague que Debra avait achetée pour 10 livres il y a 33 ans a finalement été vendue 740'000 livres (960'000 francs). Après déduction de la commission, la quinquagénaire a touché 470'000 livres (610'000 francs). Autant dire que les soucis financiers de sa mère ont rapidement été résolus, et que celle-ci a pu se faire plaisir: «Elle est partie en vacances à la Barbade, elle a vu Tom Jones, Céline Dion à Las Vegas et s'est acheté un manteau de fourrure. L'argent m'importe peu», confie Debra.

(joc)