Etats-Unis

05 janvier 2018 21:25; Act: 05.01.2018 21:25 Print

Sur un malentendu, elle se retrouve seule dans l'avion

A la suite d'un imbroglio, une jeune femme a pu profiter d'un vol particulièrement calme entre Rochester (New York) et Washington: elle était seule avec deux pilotes et une hôtesse.

storybild

Beth, toute heureuse dans son avion «privé». (Photo: Reddit)

Sur ce sujet
Une faute?

Une jeune Américaine a vécu le fantasme de nombreux voyageurs à travers le monde: avoir un avion pour elle toute seule. Beth VerSteeg était en effet l'unique passagère d'un vol qui reliait le 2 janvier Rochester (New York) à Washington. La demoiselle a pu vivre cette expérience insolite à la suite d'un imbroglio à l'aéroport. «Quand mon vol a été annulé, un agent un peu perdu m'a donné, ainsi qu'à la moitié des autres passagers, un siège dans un avion normalement réservé au personnel navigant. Mais ensuite, un autre agent a réalisé que tout le monde pouvait prendre un vol plus tôt», explique Beth au «New York Post».

Au moment où le personnel a fait cette annonce au haut-parleur, la jeune femme était déjà retournée chez ses parents en attendant l'heure de prendre son vol. Elle n'a jamais été mise au courant du changement de programme. Beth s'est donc présentée à la porte d'embarquement à l'heure initialement indiquée. «J'ai réalisé que quelque chose ne tournait pas rond quand je me suis retrouvée seule dans la zone d'attente 45 minutes avant le décollage», raconte l'Américaine sur Reddit. La voyageuse s'est ainsi retrouvée toute seule dans l'appareil, uniquement accompagnée de deux pilotes et d'une hôtesse de l'air.

La demoiselle a tout de même eu droit aux instructions de sécurité. Un moment particulièrement étrange: «D'habitude, je mets mes écouteurs pendant la démonstration, mais là je ne pouvais pas. Elle a tout passé en revue deux fois plus rapidement et nous n'arrêtions pas de pouffer de manière gênante», se souvient Beth.

L'année dernière, une passagère britannique a vécu le même genre d'expérience sur un vol Glasgow-Heraklion.

(joc)