Botswana

21 mars 2010 18:02; Act: 21.03.2010 18:08 Print

Tenue correcte exigée pour les fonctionnaires

Les fonctionnaires du Botswana, petit pays d'Afrique australe, ont désormais l'interdiction de porter des shorts, chemisettes ou T-shirts, selon de nouvelles règles édictées par le gouvernement.

storybild

Les fonctionnaires botswanais devront peut-être s'habiller de façon plus formelle, à l'image de leur président, le lieutenant général Seretse Khama Ian Kham. (Photo: EPA)

Une faute?

Ce code vestimentaire proscrivant tout relâchement suscite la colère des intéressés, dans un pays où la température diurne atteint 38 degrés.

Les contrevenants, tenus de porter des chemises à manches longues, s'exposent à des sanctions disciplinaires non spécifiées, a averti le gouvernement. Le syndicat des enseignants du secondaire a protesté mercredi dans un communiqué contre ces règles «draconiennes» et accusé le ministère de l'Education de harcèlement.

Ce genre de question doit faire l'objet d'une concertation avec les enseignants, a souligné le secrétaire général du syndicat, Justin Hunyepa. «On ne peut pas exiger des professeurs qu'ils portent des chemises à manches longues tout le temps» quand la canicule règne, observe-t-il.

Selon le nouveau règlement officiel, publié courant mars, les fonctionnaires ne sont plus autorisés à porter des vêtements révélant «décolletés, torses, aisselles, ventre et sous-vêtements». Les tenues «décontractées et de sport dont les jeans et les shorts» sont également interdites, tout comme les vêtements élimés, sales ou déchirés.

«Certaines personnes n'ont rien à se mettre parce que leurs salaires sont bas et peuvent donc être amenées à porter des vêtements élimés, sales ou déchirés», note Keabonya Ntasabane, responsable de l'Association des médias du Botwana. Les enseignants vont demander une allocation pour l'achat de nouveaux vêtements si le gouvernement maintient son décret, a de son côté déclaré M. Hunyepa. AP