France

23 octobre 2019 15:12; Act: 23.10.2019 16:33 Print

Pablo, un an, convoqué par la police pour «menace»

Une femme mécontente a porté plainte contre le bébé de sa voisine. L'enfant, âgé d'à peine un an, a été appelé à se présenter au commissariat dans le Pas-de-Calais.

storybild

(Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

L'histoire se passe dans une résidence de Wingles, dans le nord de la France. Il y a quelques semaines, la mère de Pablo, un bébé âgé d'à peine un an, reçoit une lettre pour le moins surprenante. Son enfant est convoqué par la police et doit se présenter le 28 octobre au commissariat pour s'expliquer sur «des menaces avec arme», en l'occurrence une barre de fer, relate La Voix du Nord.

La vengeance d’une voisine mécontente

La plainte émise à l'encontre de l’enfant émane d'une voisine de la famille. Depuis trois ans, dans cette résidence, les accrochages sont fréquents. ll y a trois semaines un nouvel épisode de la saga de ce conflit de voisinage éclate. La police se déplace et invite chacun à déposer une main courante. Une des personnes impliquées décide d'aller encore plus loin et porte plainte contre Pablo.

Le bébé était couché

Pour la mère du petit, c’est l'incompréhension totale. Elle se souvient bien des échanges tendus qu’elle a eus avec la voisine en question. «La police est venue, elle m’a dit que c'était fréquent avec elle et m'a demandé de déposer une main courante ce que je n’ai pas fait car un autre voisin, concerné lui aussi, y est allé», raconte-t-elle au journal.

La mauvaise surprise arrive le 9 octobre : elle reçoit la fameuse convocation. «Je ne comprends pas», répète la mère. A l’heure des faits il était au lit et dormait paisiblement. Pour elle, c'est clair : la voisine a sciemment donné le nom de l'enfant pour leur porter préjudice.

Un raté de la police ?

«J’ai adressé cette convocation car il y a eu dépôt de plainte par la voisine qui a cité ce nom», explique la policière à l’origine de la convocation. Elle dit ne pas avoir eu connaissance de l'âge du convoqué. «Je ne suis pas censée savoir son âge, précise-t-elle. On se fie dans un premier temps à ce que dit la plaignante. On ne peut pas ne pas prendre sa plainte, ni mettre en doute sa parole.» Selon elle, la vérification de l’état civil des personnes convoquées n’est pas systématique.

La mère dénonce le ridicule de la situation

La brigadier souhaite tout de même rassurer la maman. «Il suffit juste qu’elle se présente et précise l’âge du petit.» C’est bien l’intention de la mère de Pablo qui compte se rendre à la convocation pour dénoncer le ridicule de la situation. Reste maintenant la question de la déclaration mensongère: «Le parquet peut décider de lancer des poursuites s'il l'estime nécessaire», conclut la police.

(lhu/20 minutes)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mesrine le 23.10.2019 15:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sans deconner

    Attention j'ai connu la même situation avec un bébé délinquant qui avait tué ça mère à coup de biberon et pris la fuite dans un véhicule volé que l ont a pu stoppé grâce à une barrière de passage à niveau fermé

  • Gisele le 23.10.2019 15:23 Report dénoncer ce commentaire

    Nimporte quoi!!

    Lol serieux?! Le monde devient fou mais les bebes restent innocents! Laissez ces petits etres tranquils!

  • Manu le 23.10.2019 15:23 Report dénoncer ce commentaire

    Qui dit Pablo dit

    Pablo blem!

Les derniers commentaires

  • Meissa i le 24.10.2019 15:07 Report dénoncer ce commentaire

    23 et 25 manif Stop violence sur les femmes

    Lorsque nous lisons les commentaires, ça craint pour la santé mentale de certains posteurs. Entre haine, racisme, menace de mort, dictature, adepte aux viols des femmes sauf les leurs, Pédophilie, extrémistes religieux, .... vos vies sont vides de sensations.

  • Joliguidon le 24.10.2019 14:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui oui....

    Ils remettent jamais en cause les dires d'une ou d'un plaignant??? Qu'ils aient expliquer ça à toutes les femmes à qui on mis en doute la parole lors d'un dépôt de plainte pour viol.....

  • Sand&Co le 24.10.2019 10:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Réagissez!

    Ils feraient mieux de s'intéresser à la plaignante. Un tel niveau de bêtise va l'amener à bien pire si elle n'est pas sanctionnée pour fausse plainte.

  • Danièle le 24.10.2019 10:14 Report dénoncer ce commentaire

    le grand écart

    entre le laxisme de la police suisse à rechercher une ado disparue à Zug et la bêtise de la police française à marcher dans ce jeu. C'est du grand écart.

    • Mais quel rapport ?!? le 24.10.2019 11:52 Report dénoncer ce commentaire

      @Danièle

      Et alors passons sur ce que font les policiers au Japon, c'est dingue !

    • Danièle le 24.10.2019 22:26 Report dénoncer ce commentaire

      A mais quel rapport

      le rapport? sérieux, vous ne le voyez pas? la bêtise. Une ado mineure disparue à qui la police refuse de faire un appel d'urgence, et la bêtise d'accepter une plainte contre un bébé à devoir le convoquer, il y a tout de même un juste milieu à avoir non?

  • Joëlle1979 le 24.10.2019 08:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    N'importe quoi

    C'est vraiment n'importe quoi. J'espère qu'il y aura des poursuites envers la voisine