Danemark

22 octobre 2019 21:44; Act: 22.10.2019 21:44 Print

Un «trésor national» mis à l’abri de l’érosion

Une manoeuvre titanesque a permis de sauver un phare pittoresque juché sur une dune grignotée par la mer.

storybild

La tour de 23m de haut a été éloignée du bord de la falaise qui menaçait de seffondrer. (Photo: Keystone/AP)

Sur ce sujet
Une faute?

Bâti en 1900 au sommet d’une dune, le phare de Rubjerg Knude s’élevait à l’époque à 200m à l’intérieur des terres. Or, récemment, la tour n’était plus séparée du bord de la falaise que de 6m. Car les vagues de la mer du Nord grignotent 2 à 4m de côte par an, phénomène qui s’est accéléré avec le changement climatique. À ce rythme, le pittoresque phare risquait de s’effondrer d’ici à cinq ans.

Après avoir songé à le démonter, les autorités ont décidé de déplacer l’édifice. Séparée de ses fondations, la tour de 720 tonnes a été placée sur des rails, avant d’être tractée 70m plus loin hier, ce mardi matin.

Des milliers de curieux

La manœuvre – extrêmement délicate en raison de la nature mouvante du sol – a été accomplie en quatre heures et demie au lieu des dix heures prévues. Des milliers de curieux y ont assisté.

Coût de ce «déménagement»: 750'000 fr. financés par le Ministère de la culture au titre de sauvetage d’un «trésor national». Mais ce n’est qu’un répit. Selon les experts cités par le quotidien «B. T.», la situation pourrait se répéter dans une quarantaine d’années.

Le phare pendant la préparatifs du «ripage» (vidéo de la commune de Hjørring:

(arg)