Etats-Unis

26 juillet 2013 10:59; Act: 26.07.2013 11:43 Print

Un apprenti pédophile trahi par sa naïveté

Jay Matthew Riley, 21 ans, s’est livré à la police, convaincu d’avoir été démasqué par le FBI. En fait, il avait reçu du spam à l’en-tête de la police fédérale.

storybild

Le jeune homme s'est constitué prisonnier le 23 juillet dernier.

Une faute?

Voilà quelques temps que l’Américain Jay Matthew Riley se livrait à un drôle de manège sur internet. Il contactait des mineures pour recevoir d’elles des photos intimes. Ce citoyen de Virginie avait notamment entretenu une correspondance obscène avec une jeune fille de 13 ans. Or le 23 juillet dernier, le jeune homme de 21 ans a débarqué dans le poste de police local pour tout avouer. Il a même apporté avec lui des captures d'écran de ses proies.

Ordinateur infecté par un virus

Surprise des policiers: le jeune homme n’était pas signalé. Avait-il soudain été pris de remords? Pas du tout. Riley a expliqué avoir reçu un message du FBI qui lui ordonnait de payer une lourde amende, sans quoi il risquait une enquête criminelle. Après vérification, il s'est avéré que la notice de l’agence fédérale était totalement bidon. Il s’agissait en fait d’un spam généré par un virus qui avait infecté l’ordinateur du jeune homme. Une vieille arnaque connue sous le nom de Ransomware, précise le site Gawker, et qui se décline avec des en-têtes et des logos imitant ceux des agences nationales anticriminalité.

Trop tard pour Riley. Il a été inculpé pour possession de pornographie infantile, pour comportement indécent avec des mineurs et pour sollicitation de mineurs pour des actes illégaux. Il a été placé en détention en l'attente de son jugement. «Tout ce que je peux dire, c'est que l'on n'a jamais vu un cas pareil, a déclaré le porte-parole de la police du comté de Prince William à la chaîne locale du réseau ABC. Mais la nature des faits est grave.»

(arg)