Australie

21 juillet 2018 21:26; Act: 21.07.2018 21:26 Print

Un imbroglio aberrant met toute la ville sur les dents

Croyant avoir installé son neveu de 2 ans dans sa voiture, une femme s'est trompée de véhicule. L'enfant est parti avec un inconnu qui a mis plus de deux heures à s'en rendre compte.

storybild

Après deux heures d'angoisse, Maureen a pu récupérer son fils.

Une faute?

Une maman australienne a vécu des instants d'angoisse totale, jeudi dans la banlieue de Perth (ouest). Placé accidentellement dans la mauvaise voiture, son fils de 2 ans est resté introuvable pendant deux longues heures. L'incident est survenu devant un fast-food de Scarborough, raconte «The West Australian».

La tante du petit Richard a confondu son véhicule avec celui d'une autre personne, qui n'était pas verrouillé. La jeune femme y a installé l'enfant et a tourné les talons quelques instants. Sans réaliser qu'un garçonnet se trouvait sur la banquette arrière, le propriétaire de la voiture a démarré et a roulé une bonne vingtaine de minutes en direction de la maison d'un ami. Il est ensuite sorti de son auto sans remarquer la présence du garçonnet.

Pendant ce temps au restaurant, c'est le branle-bas de combat. Des images de vidéosurveillance montrent la tante de Richard retournant dans l'établissement pour demander aux employés s'ils ont vu l'enfant. Pendant 15 minutes, le personnel et la tante du petit tournent dans tous les sens avant de réaliser que Richard est parti dans le mauvais véhicule. Après avoir visionné les images de l'incident, la police a déployé les grands moyens pour retrouver l'enfant, pendant que les médias locaux diffusaient en boucle l'avis de recherche.



Le propriétaire de l'auto, John Griffiths, n'a remarqué la présence de Richard que deux heures après son enlèvement involontaire, rapporte 9News. «Il n'a jamais dit un mot. Il avait pleuré, c'était évident, et transpiré. J'étais juste tellement soulagé que ce ne soit pas le milieu de l'été (ndlr: c'est l'hiver en Australie). Cela me fait trembler d'y penser, deux heures dans une voiture brûlante», a confié John.

«Je suis tellement soulagée, je n'aurais pas été capable de vivre sans mon bébé», a réagi Maureen Collard, la maman du garçonnet, qui a pu rencontrer John Griffiths pour le remercier d'avoir rendu le petit à la police.

(joc)