journées mondiales de la Jeunesse

30 mars 2011 20:05; Act: 30.03.2011 20:11 Print

Un manga sur la vie du pape

Un bande dessinée de style manga retraçant la vie du pape Benoît XVI sera distribuée gratuitement lors des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) qui auront lieu à Madrid du 16 au 21 août.

storybild

Le pape Benoît XVI sera présent du 18 au 21 août à Madrid, pour sa troisième visite en Espagne. (Photo: EPA)

Une faute?

Plus de 300.000 exemplaires de cette bande dessinée intitulée «Habemus Papam!» -phrase latine utilisée pour annoncer l'élection d'un nouveau pape- seront imprimés en espagnol et en anglais et mis à disposition dans des églises, hôtels ou stations de métro.

Jonathan Lin, éditeur californien du livre, explique avoir choisi le format des bandes dessinées japonaises manga, car c'est «une forme novatrice de divertissement, facile à lire pour des personnes de tout âge».

«Nous espérons que cette initiative pourra rapprocher les gens du Saint Père et montrer l’importance, la visibilité et l’activité de l’Eglise dans la culture moderne», a-t-il ajouté, dans un entretien diffusé sur le site internet des JMJ 2011.

Dessiné par un artiste singapourien

Ce manga sera dessiné par Sean Lam, un artiste de Singapour, et évoquera les étapes clefs de la vie du pape, âgé de 83 ans.


Plus d'un million de personnes sont attendues aux JMJ du 16 au 21 août à Madrid.

Le pape Benoît XVI sera présent du 18 au 21 août, pour sa troisième visite en Espagne.

Les JMJ, instituées par Jean Paul II en 1986, ont déjà été organisées en Espagne, en 1989, à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Benoît XVI s'est déjà rendu dans ce pays à deux reprises. Sa première visite remonte à juillet 2006, un an après son élection à la tête de l'Eglise catholique. Il s'est rendu en novembre à Saint-Jacques-de-Compostelle et à Barcelone, où il a consacré la basilique de la Sagrada Familia.

L'Espagne, traditionnel bastion de l'Eglise catholique, en particulier sous la dictature franquiste, connaît actuellement un recul de la religion, et 73% de ses habitants se disent catholiques contre 80% en 2002.

(afp)