«Electroshock football»

07 décembre 2011 14:06; Act: 07.12.2011 15:59 Print

Un match de foot sadique organisé en Norvège

Une chaîne de télévision a organisé une rencontre avec une nouvelle règle: les joueurs pouvaient recevoir des décharges électriques à tout moment de la part du coach de l'équipe adverse.

Une faute?

Quand on regarde un match de foot, on aimerait parfois pouvoir agir sur la tournure de la rencontre. Un système, un brin sadique, le permettra peut-être bientôt... La chaîne TV2 a convaincu d'anciennes gloires du ballon rond en Norvège à participer à un match de foot expérimental entre deux équipes de 5 joueurs – le Team TV2 et le Team ViaSat – de ce qu'elle a baptisé l'«Electroshock football».

Johan Golden et Henrik Elvestad, les deux animateurs de l’émission «Golden Goal», pouvaient électrocuter à leur guise les protagonistes grâce à des colliers électroniques qu'ils portaient à la cuisse ou au mollet et qui était relié à plusieurs télécommandes. La puissance des décharges pouvaient aller de 1 à 6. Ce gadget est normalement destiné à l'éducation de certains chiens dangereux et est attaché autour du cou. A relever que même le trio arbitral pouvait être puni!

Un ancien joueur du championnat de Suisse

Parmi les joueurs qui ont pris part volontairement à cette expérience, il y avait «Mini» Jakobsen, ancienne star de Rosenborg et qui a évolué en Suisse aux Young Boys (1990-93), Thomas Myhre (Everton/Benfica), Jan Aage Fjortoft (Middlesbrough/Swindon), Claus Lundekvam (qui a joué 350 pour Southamton), Lars Bohinen (Nottingham Forest/Blackburn) et Andrè Bergdølmo (Ajax/FC Copenhagen). Il y avait aussi une fille: la joueuse, toujours en activité, Tina Wulf Eikeland. La rencontre s'est terminée sur le score de 4-2 pour l'équipe de TV2.

(gco)