États-Unis

28 février 2019 07:03; Act: 28.02.2019 07:03 Print

Un policier laisse 2 voleurs se peloter dans sa voiture

Un officier américain a été suspendu pour avoir laissé deux jeunes gens qu'il venait d'interpeller se mettre très à l'aise à l'arrière de son véhicule.

Une faute?

Un policier de Melbourne (Floride) s'est fait sévèrement remonter les bretelles par sa hiérarchie. Il est reproché à l'officier Doug McNeal d'avoir laissé un couple qu'il venait d'arrêter se bécoter chaudement sur la banquette arrière de son véhicule. La scène a été immortalisée par la caméra embarquée de la voiture. On peut effectivement voir les tourtereaux s'embrasser langoureusement tandis que la radio joue – ça ne s'invente pas – une chanson de Barry White.

Le policier aurait également laissé les deux jeunes gens, interpellés pour vol à l'étalage, fumer une cigarette à l'arrière de la voiture. Le «Miami Herald» ajoute que l'homme arrêté avait une clope coincée derrière son oreille et un briquet dans la poche, ce que le protocole de la police interdit formellement. Pour ne rien arranger au cas du policier, il n'a pas demandé aux deux personnes d'attacher leur ceinture, et n'a pas passé les menottes au jeune homme.

«Je crois qu'ils sont en train de faire des bébés là derrière»

Les faits sont survenus l'été dernier, et l'enquête interne bouclée fin décembre. Les médias américains n'ont eu vent de cette histoire que cette semaine. Selon le rapport d'enquête, pendant que Doug McNeal était occupé à remplir des papiers sur le parking de la prison, une de ses collègues lui a lancé: «Je crois qu'ils sont en train de faire des bébés là derrière.» Interrogé par sa hiérarchie, McNeal a expliqué que le fait que le couple s'embrassait ne l'avait «pas dérangé». Il a cependant fermement nié avoir été témoin d'une quelconque «activité sexuelle».

Accusé de «conduite indigne» d'un officier, «négligence dans le devoir» et «non-respect du règlement», McNeal a été suspendu 20 jours et son salaire gelé. Pour la petite histoire, Zachery Moellendick, 23 ans, et Krista Leigh, 24 ans, ont été mis en examen et incarcérés pour un vol commis dans une bijouterie le 14 juillet 2018. Ils ont été libérés jeudi dernier.

(joc)