Etats-Unis

13 mai 2012 22:58; Act: 13.05.2012 23:10 Print

Une «terroriste» de dix-huit mois

«Interdite de vol», la petite a dû quitter l’avion avec ses parents. La compagnie met en cause un bug informatique.

storybild

L’agence de sécurité des transports n’a jamais listé Ryianna. (Photo: dr)

Une faute?

A cause de JetBlue, les parents de Ryianna ont vécu une drôle de mésaventure, la semaine dernière. La compagnie aérienne a en effet prié la famille de descendre d’un avion, juste avant qu’il ne décolle de Fort Lauderdale, en Floride. Quand la maman a demandé pourquoi, les employés lui ont répondu que ni elle ni son mari n’étaient en cause.

En revanche, leur fille de 18 mois était sur la liste des personnes interdites de vol, qui répertorie les terroristes connus ou présumés. Une indication que l’agence américaine de la sécurité des transports a démentie, affirmant que le nom de la fillette n’avait jamais été signalé par eux. La compagnie a invoqué une erreur informatique et les victimes de cette bévue ont été invitées à remonter dans l’avion. Mais, se disant trop embarrassés d’avoir été ainsi débarqués, les parents ont refusé. Ils attendent toujours des excuses écrites de la compagnie aérienne.

(afp/jfz)