Pérou

29 janvier 2020 11:37; Act: 29.01.2020 13:17 Print

Une famille égarée dans la jungle pendant 34 jours

Une tribu indigène a recueilli une maman et trois enfants exténués par une errance de 180km.

Sur ce sujet
Une faute?

Un calvaire qui aura duré plus d’un mois a pris fin ce dimanche pour une mère et ses trois enfants de 10, 12 et 14 ans. Ces Colombiens passaient des vacances dans une région rurale du nord du Pérou voisin, quand, en allant retrouver le père de famille le 19 décembre, ils se sont perdus dans la jungle amazonienne.

Une interminable épopée a alors commencé pour la femme de 40 ans et sa progéniture, qui ont survécu en mangeant des baies, des graines et des plantes. «Si on n’avait pas d’eau toutes les 30 minutes, on s’évanouissait, a dit la mère, restée anonyme. On devait s’arrêter tout le temps et les filles ne pouvaient plus marcher.»

L’odyssée aurait pu être fatale s’ils n’étaient pas tombés sur un village indigène de l’ethnie Secoya, au bout de 34 jours. Après que la famille a été accueillie et s’est vu prodiguer les premiers soins, un membre de la communauté a lancé une alerte sur Facebook, qui est parvenue jusqu’aux autorités, raconte «Diario Occidente». Au total, la mère et les trois enfants avaient parcouru pas moins de 180 kilomètres.

En piteux état

Des troupes péruviennes et colombiennes ont été engagées pour rapatrier les malheureux, en piteux état, vers leur ville de Puerto Leguizamo. Des images de télévision ont montré les enfants extrêmement amaigris transportés sur des civières. Couverts de piqûres, de morsures et de coupures aux pieds, ils ont été immédiatement hospitalisés.

(arg)