Assassinat en Italie

05 février 2011 14:26; Act: 05.02.2011 14:33 Print

Une motte de beurre comme arme du crime

Un couple de Siciliens croyait avoir trouvé l'arme du crime parfait: une motte de beurre qui étouffe leur victime avant de fondre sans laisser de traces.

Une faute?

Le 2 février, Calogero Lo Cocco, 40 ans, avait été retrouvé mort au domicile de son ex-femme et de son compagnon, tous deux âgés de 38 ans, à Campobello di Licata près d'Agrigente dans le sud de la Sicile.

Les deux assassins présumés avaient appelé la police en affirmant que Calogero Lo Cocco s'était présenté à leur domicile en état d'ébriété et les avaient agressés, les contraignant à le ligoter. Alors qu'ils lui liaient les mains, il se serait évanoui, puis serait mort.

Mais l'autopsie a permis de dévoiler la vérité: les deux complices auraient étouffé leur victime en lui bloquant les voies respiratoires à l'aide d'un gros morceau de beurre.

La soir de son assassinat, Calogero Lo Cocco, qui vivait avec ses deux fils de 17 et 18 ans issus de son mariage avec sa présumée meurtrière, retournait pour la première dans la maison qui avait été la sienne avant son divorce. La décision lui a été fatale.

(ats)