«Newsweek»

29 juin 2011 18:21; Act: 29.06.2011 18:44 Print

Une photo truquée de Lady Di crée l'émoi

Un photomontage de Lady Di, ressuscitée à l'âge de 50 ans en couverture de «Newsweek» cette semaine, fait sourciller dans les médias aux Etats-Unis et parmi ses fans.

storybild

Lady Di apparaît aux côtés de Kate Middleton. (Photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?

Presque 14 ans après la mort tragique de la princesse Diana dans un accident de voiture à Paris, le magazine «Newsweek» présente en «Une» Lady Diana, le visage vieilli grâce à des retouches numériques, marchant en compagnie de Kate Middleton. La princesse Diana, morte à 36 ans, aurait eu 50 ans le 1er juillet et demeure un des personnages les plus populaires de la planète.

C'est la journaliste Tina Brown, ex-signature de Vanity Fair et du New Yorker et auteur d'une célèbre biographie de Diana («The Diana Chronicles», 2007) qui signe ce portrait imaginaire de la princesse. Lady D y est présentée «comme aimant la compagnie des Middletons», les parents de sa belle-fille et «tweetant du sommet de Davos».

Elle se serait déjà remariée deux fois et aurait choisi de vivre à New York. Elle aurait aussi remporté des dommages et intérêts records de la part de la presse tabloïd, aussitôt reversés à une cause charitable. Sur le mur de sa page Facebook virtuelle figurent ainsi des amis comme Melinda Gates, Bernard-Henri Levy ou Bono.

Mauvais goût ou hommage?

Mais l'idée de faire revivre ainsi la Princesse Diana est jugée de mauvais goût par l'essentiel de la presse américaine qui a qualifié la photo de Lady D, le visage marqué par les ans, d'«affreuse». Le mensuel «The Atlantic Monthly» stigmatise cette photo du «fantôme de Diana» tandis que d'autres journaux comme le «Los Angeles Times» se demandent si l'idée est «choquante, brillante ou juste médiocre ?».

L'éditrice de Newsweek d'origine britannique Tina Brown, qui connaissait la princesse, affirme avoir voulu rendre un hommage à Lady D. «Diana aurait eu 50 ans ce mois-ci», écrit-elle. «A quoi ressemblerait-elle ?». Et de décrire l'ancienne Diana Spencer faisant du shopping chez «J Crew et Galliano comme Michèle Obama».

«Pas de doute qu'elle aurait su conserver sa peau du cou tendue avec quelques injections de Botox stratégiquement placées», affirme ce portrait.

(afp)