Vaud

21 juin 2011 17:31; Act: 21.06.2011 17:41 Print

Une prime «vers de terre» versée aux Veveysans

La Ville de Vevey offre une subvention de 50 francs aux contribuables de la commune pour l'achat d'un lombricomposteur. Un système original pour recycler les déchets organiques.

Vidéo de présentation d'un «lombicomposteur». (source: YouTube.com)
Une faute?

Afin d'encourager les habitants de Vevey à composter leurs déchets organiques directement chez eux, les autorités communales souhaitent promouvoir le lombricompostage. Dans le cadre de son Agenda 21, elles proposent à sa population «une solution simple» consistant en un empilement de boîte contenant des lombrics.

«Grâce à l'incessant travail de ces vers, en quelques mois, les déchets végétaux quotidiens d’un ménage passent au travers des différents plateaux et sont transformés en un compost fertile» communique la ville.

Sur les quelque 500kg de poubelles que chaque Veveysan produit annuellement, environ un tiers pourrait être composté, c'est donc 160kg de déchets par personne qui n'aurait pas besoin d'être transporté au point de collecte, puis au lieu de compostage. Il en résulte une économie de temps, d'argent et d'énergie.

Bientôt dans les écoles de Vevey

Suivant la taille et le modèle choisi, un lombricomposteur coûte entre 200 francs et 500 francs environ. L'Agenda 21 offre une subvention de 50 francs aux habitants, organismes de la commune souhaitant s'équiper pour composter leurs déchets organiques sur un balcon, dans une cuisine ou une cave.

Les vers d'un lombricomposteur sont faciles à vivre et supportent, sans rancune, une absence de 2-3 semaines. En parallèle à cette subvention, l'Agenda 21 entend aussi encourager les écoles à s'équiper de lombricomposteurs afin de «sensibiliser de manière ludique» les enfants à la question du recyclage des déchets organiques.

(Comm)