Fêtes de fin d'année

29 décembre 2012 22:36; Act: 29.12.2012 22:39 Print

Vous prendriez bien un chocolat aux grillons?

Pour la nouvelle année, le consommateur écoresponsable peut faire un petit geste pour ses proches et pour la planète en leur offrant des chocolats au grillon ou au ver de farine.

storybild

L'entomophagie, la consommation d'insectes par l'être humain, est un marché qui a vocation à exploser. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Et si les destinataires de cette attention gourmande alliant le fondant du chocolat et le croquant au vague goût de noisette de l'orthoptère ou du coléoptère déshydraté peinent à surmonter leur dégoût, leur bienfaiteur peut en appeler à leur patriotisme économique. Car le ballotin de douze douceurs est une fabrication made in France de la jeune entreprise Micronutris, producteur d'insectes alimentaires nés et élevés en France, et du maître chocolatier Guy Roux, spécialiste du chocolat sans sucre.

Installée en banlieue de Toulouse (sud-ouest), la société a vu le jour il y a un an et demi. Hébergée dans un hangar de zone industrielle dans lequel grouillent et chantent en bacs des centaines de milliers de criquets domestiques et de vers de farine (les larves du ténébrion meunier si commun), elle est née du constat fait par son gérant, Cédric Auriol. Déjà entrepreneur dans l'import-export de textiles et d'emballages, il avait besoin d'une nouvelle activité en accord avec ses valeurs.

Et l'entomophagie, la consommation d'insectes par l'être humain, est «un marché qui a vocation à exploser». Or, assure-t-il, si deux milliards de personnes mangent couramment des insectes en Afrique, en Asie ou en Amérique du Sud, si l'on peut commander des chenilles sur internet, aucune entreprise en Europe, voire dans le monde, n'en produit de manière industrielle en assurant une qualité sanitaire irréprochable, conforme aux normes occidentales et soumise au contrôle de l'administration comme Micronutris.

(afp)