Agressions sexuelles en Allemagne

22 janvier 2016 11:17; Act: 22.01.2016 19:13 Print

«Ça arrive parce qu'elles sortent à moitié nues»

Après les agressions sexuelles en masse, perpétrées dans plusieurs villes allemandes le soir du réveillon, un imam a suscité une vague d'indignation avec ses propos.

storybild

Interrogé par le quotidien «Express», l'imam se défend et affirme que ses propos ont été sortis de leur contexte initial. (Photo: Capture d'écran «Express»)

Sur ce sujet
Une faute?

Trois semaines après les nombreuses attaques sexuelles survenues à Nouvel-An dans diverses villes allemandes, nombreux sont ceux qui se demandent comment de telles choses ont pu se produire. Sami Abu-Yusuf, un imam de Cologne, a livré une explication pour le moins controversée à la chaîne russe Ren-TV: «Une des raisons pour lesquelles des hommes musulmans violent des femmes ou les agressent sexuellement, c'est la manière dont elles s'habillent. Lorsqu'elles se parfument et sortent à moitié nues, c'est ce qui se passe. C'est comme jeter de l'huile sur le feu.»

Scandalisé, Volker Beck (Verts) a porté plainte contre Sami Abu-Yusuf. Selon le politicien allemand, les propos de l'imam incitent les gens à commettre des crimes, rapporte le quotidien «Die Welt».


«Express», un journal de Cologne, a voulu en avoir le coeur net et a contacté Sami Abu-Yusuf. Le quotidien lui a demandé: Les femmes n'ont-elles pas le droit de mettre du parfum et de s'habiller de manière sexy lorsqu'elles sortent? Avant de répondre, l'imam a tenu à préciser que ses propos avaient été sortis du contexte avant d'être relayés par plusieurs médias. «J'ai dit que nous avions un gros problème avec les Africains du Nord à Cologne. Les jeunes hommes prennent des médicaments et/ou se droguent. Le soir de Nouvel-An, ils boivent, ce qui les désinhibent.»

«Ça c'est la vérité»

A la question de savoir si cela justifiait le fait d'agresser des femmes dans la rue, Sami Abu-Yusuf a répondu: «Bien évidemment que non. C'est interdit. Les femmes étaient peu habillées et elles avaient mis du parfum. Pour certains Africains du Nord, il s'agissait là d'une incitation à les toucher. Mais ça ne veut pas dire que je pense que les femmes n'ont pas le droit de s'habiller comme ça. Tout le monde doit accepter ça. Celui qui ne veut pas l'accepter doit aller dans un autre pays. Ça c'est la vérité.»

Les journalistes du journal «Express» ont demandé à un policier d'assister à la rencontre avec l'imam. L'agent a expliqué au quotidien qu'il connaissait bien le quartier dans lequel travaille l'imam. Selon le policier en question, Sami Abu-Yusuf prêche au sein d'une «communauté orthodoxe modérée». Reste que l'Office allemand de protection de la constitution estime que cette communauté est anticonstitutionnelle.

(20 Minuten/ofu)