Brésil

19 juillet 2018 21:54; Act: 19.07.2018 22:14 Print

«Dr Popotin» arrêté avec maman en pleine cavale

Un médecin accusé d'avoir causé la mort d'une patiente lors d'une opération de chirurgie esthétique clandestine a été arrêté jeudi à Rio. Il était en fuite depuis quatre jours.

Sur ce sujet
Une faute?

«Arrestation du médecin accusé d'avoir causé la mort d'une employée de banque après une opération pratiquée dans son appartement», a annoncé la police militaire de Rio sur Twitter.

Denis Furtado, auto-proclamé «Dr Bumbum» (Docteur Popotin en portugais) sur les réseaux sociaux, a été arrêté dans un immeuble de bureaux de Barra da Tijuca, quartier aisé de l'ouest de Rio, grâce à des informations fournies par une dénonciation anonyme au téléphone, a indiqué la police. Sa mère, accusée de complicité, a également été interpellée. Accusé d'homicide et association de malfaiteurs, le médecin brésilien était activement recherché depuis dimanche.

Technique controversée

L'employée de banque Lilian Quezia Calixto, séduite par la réputation de ce médecin dont le profil Instagram était suivi par près de 650'000 internautes, a parcouru plus de 2.000 kilomètres depuis Cuiaba (Ouest) pour une opération d'augmentation des fessiers. Opérée samedi soir dans l'appartement de Denis Furtado à Barra da Tijuca, la patiente a eu un malaise et a dû être hospitalisée. Après quatre arrêts cardiaques, elle est décédée.

Le «Dr Popotin» utilisait une technique controversée d'augmentation des fesses, avec l'injection de polyméthacrylate de méthyle (PPMA). L'affaire a fait grand bruit au Brésil, le deuxième pays au monde où sont pratiquées le plus de chirurgies esthétiques, après les Etats-Unis.


La Société brésilienne de chirurgie esthétique (SBPC) a dénoncé une «intrusion de non-spécialistes qui a causé de plus en plus de cas fatals comme celui-ci». «On ne peut pas pratiquer de chirurgie esthétique dans un appartement. Beaucoup de gens vendent une illusion, une fantaisie, dépourvue de toute éthique, à des personnes fragiles attirées par de bas prix», avait déclaré mardi à l'AFP le président de la SBPC, Niveo Steffen.

Selon lui, l'augmentation des fessiers par injection de bio-polymères, également appelée bioplastie, présente de nombreux risques et a causé la mort de dizaines de femmes en Amérique latine, notamment au Venezuela.

(afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Docteur le 19.07.2018 22:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La maman

    Cool, il semble quil a aussi refait sa mère au passage...

  • dallas le 19.07.2018 22:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    justice

    ha ben pour une fois qu'on choppe un de ces charlatans j'espère qu'il prendra cher à son tour

  • Lilly le 19.07.2018 23:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un peu de décence ?

    A 46 ans, vous auriez pu titrer « arrêté avec sa mère » ... non ? Je ne défend pas ce type mais si ce genre de gus existe, c est qu il y a de la clientèle pour.

Les derniers commentaires

  • Jean-Marc Cousin, Yverdon. le 20.07.2018 14:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les médecins, que dire...

    On parle ici de Rio, du Brésil... mais chez nous, nous savons qu'il y a bon nombre de ces médecins d'opérette dans le domaine de la chirurgie esthétique qui, après s'être bien rempli les poches, se font la malle. Haa... j'oubliai, en parlant de ces médecins (qui vont à contre-sens du serment d'Hipocrate) qui se rendent compte de l'état réel de certains patients ! Mais qui rendent des rapports ambigus pour la simple raison que leurs employeurs sont... LES ASSURANCES ! OUI, il y a de trés trés bons médecins, j'en connais. Mais hélas tous n'ont pas la carrure empathique médicale.

  • Bibivador le 20.07.2018 10:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sans anesthésie

    Ils vont s'occuper de son popotin gratuitement en prison !

  • Jeanne le 20.07.2018 08:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout ça pour quoi?

    Pourquoi tant de femmes s acharnent à être refaites? L intérieur vieillit de toute de façon! Elles ressemblent à plus rien et risque d en perdre la vie, cela est ridicule

  • Dr face à fesses le 20.07.2018 07:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la porte de l'écurie

    Après avoir passé ça vie à gonfler les fesses pour ça deuxième partie de vie faudra qu'il apprenne à les serrer, par ce que dans ces prisons y a pas beaucoup d'activité alors les détenus s'occupent comme y peuvent

  • Klm le 20.07.2018 06:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bombom et Paf

    Pourquoi une employée de banque va se faire opéré dans un appart clandestinement ??? Là à qui ? Aux deux inconscients hélas fatale pour Madame