New York

15 juillet 2019 07:08; Act: 15.07.2019 11:05 Print

«El Chapo» connaîtra son sort mercredi

Le narcotrafiquant mexicain Joaquin Guzman, alias «El Chapo» devrait être condamné mercredi à New York à la prison à vie.

Voir le diaporama en grand »
Le Parquet a réclamé mercredi la réclusion à perpétuité contre le narcotrafiquant mexicain Joaquin «El Chapo» Guzman, assortie d'une peine de 30 ans de prison, pour avoir organisé le passage de plusieurs centaines de tonnes de drogue aux États-Unis. (11 juillet 2019) Le gouvernement américain a demandé vendredi à saisir quelque 12,6 milliards de dollars de biens du narcotrafiquant mexicain Joaquin Guzman «El Chapo». (Samedi 6 juillet 2019) Deux des fils d'«El Chapo», qui sont actuellement libres au Mexique, ont été inculpés jeudi de trafic de drogue par la justice américaine, quelques jours après la fin du procès de leur père à New York. (21 février 2019) L'un des derniers témoins cités au procès a livré des détails glaçants sur les pratiques du narcotrafiquant mexicain, capable de torturer et d'achever ses rivaux de sang-froid. (Jeudi 24 janvier 2019) Les fils d'El Chapo ont tué un journaliste mexicain, Javier Valdez, a accusé un témoin au procès du narco-trafiquant. (Mercredi 23 janvier 2019) L'un des principaux fournisseurs du narcotrafiquant mexicain a témoigné jeudi avoir ordonné l'assassinat de quelque 150 personnes. (29 novembre 2018) Un témoin au procès du narcotrafiquant El Chapo a raconté que ce dernier avait tenté de le tuer quatre fois. (Mercredi 28 novembre 2018) Un ex-responsable du cartel de Sinaloa a brossé jeudi, au procès d'El Chapo, un tableau sanglant du quotidien des trafiquants. (15 novembre 2018) Le procès du célèbre narcotrafiquant mexicain Joaquin «El Chapo» Guzman a été retardé après qu'au moins un des jurés a été récusé. (13 novembre 2018) Les plaidoiries de la défense et de l'accusation doivent se tenir sous haute surveillance mardi dans le procès du narcotrafiquant El Chapo. (13 novembre 2018) Un des jurés potentiels a demandé un autographe de Joaquin «El Chapo» Guzman, soupçonné d'avoir dirigé 25 ans durant l'un des plus puissants cartels au monde. Il a été écarté. (Mercredi 7 novembre 2018) Le célèbre narcotrafiquant mexicain Joaquin «El Chapo» Guzman est jugé à New York sous haute sécurité depuis lundi. (5 novembre 2018) «El Chapo» a affirmé que son procès prévu en septembre serait «une farce» si les règles qui l'empêchent actuellement de financer sa défense n'étaient pas assouplies. (Jeudi 15 février 2018) Les avocats de Joaquin «El Chapo» Guzman ont demandé à la justice américaine l'annulation de son extradition, sous prétexte d'une violation de l'accord entre les USA et le Mexique. (Archives) (Vendredi 4 août) Damaso Lopez, l'un des lieutenants d'El Chapo, est escorté par la police après son arrestation à Mexico. (Mardi 2 mai 2017) Amnesty International a fait une demande pour pouvoir s'entretenir avec «El Chapo». L'ONG s'inquiète de ses conditions de détention, «inutilement dures» à ses yeux. (Jeudi 30 mars 2017) Le groupe de télévision américain hispanophone Univision prépare, pour fin avril, une série sur le trafiquant de drogue mexicain Joaquin Guzman alias «El Chapo», qui sera diffusée, dans un second temps, sur la plateforme Netflix. (28 mars 2017) Les fils d'«El Chapo» ont accusé un ancien associé d'avoir tenté de les assassiner. Ce témoignage révèle une possible guerre de succession au sein du cartel de Sinaloa. Le puissant narcotrafiquant Joaquin «El Chapo» Guzman a été extradé vers les Etats-Unis. (Jeudi 19 janvier 2017) Andres Granados, avocat du narco-trafiquant «El Chapo», fait appel de l'extradition de son client vers les Etats-Unis, qui le réclament pour meurtres et trafic de drogue. Un tribunal de Mexico examinera le 26 septembre le dossier d'extradition vers les Etats-Unis du baron de la drogue Joaquin «El Chapo» Guzman. (14 septembre 2016) Le fils du baron de la drogue mexicain «El Chapo» a été libéré, a annoncé sa famille. Il avait été enlevé lundi par des membres d'un cartel rival dans une station balnéaire mexicaine. (Samedi 20 août 2016) Andres Granados, l'un des avocats de Joaquin 'El Chapo' Guzman, ici à Mexico le 27 juin 2016, a déposé deux recours. Ils sont étudiés par la justice, ce qui suspend temporairement l'extradition du baron de la drogue vers les Etats-Unis. (Mercredi 29 juin 2016). Les avocats de Joaquin «El Chapo» Guzman ont fait appel de la décision du gouvernement mexicain de l'extrader vers les Etats-Unis. Le baron de la drogue est poursuivi au Texas et en Californie notamment pour trafic de drogue et homicide. (Image d'archive) Les avocats ne sont pas les seuls à refuser l'extradition du baron de la drogue. (Image - 1er avril 2016) El Chapo à son arrivée dans la prison de haute sécurité d'Altiplano, près de Mexico, le 27 janvier 2016 (Mardi 17 mai 2016). Selon l'un des avocats d'El Chapo, Jose Refugio Rodriguez, son client s'opposerait à sone extradition sauf s'il parvient à négocier les conditions de sa peine avec les autorités américaines. (Lundi 10 mai 2016) Le chef du cartel de Sinaloa, écroué depuis le début de l'année à la prison d'El Altiplano, près de Mexico, a été transféré samedi à l'aube dans une prison de Ciudad Juarez (nord) tout près de la frontière du Texas. (7 mai 2016) L'histoire de «El Chapo» sera confiée à Chris Brancato, qui a cocréé la série à succès «Narcos» diffusée sur Netflix sur la vie du baron de la drogue colombien Pablo Escobar. (Mercredi 4 mai 2016) L'acteur américain Sean Penn avait rencontré «El Chapo». On les voit ici, photographiés en octobre 2015. Cette rencontre avait fait couler beaucoup d'encre. La presse mexicaine en avait fait état le 10 janvier 2016 Guzman, emprisonné au Mexique, est sous le coup de deux demandes d'extradition par des tribunaux du Texas et en Californie pour homicides et trafic de drogue. Le processus d'extradition du narcotrafiquant pourrait durer des années. (Lundi 11 janvier 2016) Le début du processus d'extradition de El Chapo a commencé. Ici, à l'image, la prison d'Altiplano dans laquelle il a été réincarcéré en janvier 2016 après s'en être évadé de manière spectaculaire en juillet 2015. (lundi 11 janvier 2016) L'acteur Sean Penn a rencontré secrètement «El Chapo» dans un lieu tenu secret et à une date inconnue, pour le magazine Rolling Stone. Les policiers auraient su et retrouvé ainsi la trace du parrain de la drogue. Les autorités mexicaines disent vouloir entendre l'acteur ce 10 janvier 2016 (9 janvier 2016). Le Mexique a annoncé samedi 9 janvier travailler sur l'extradition vers les Etats-Unis de 'El Chapo' Guzman, arrêté le 8 janvier. En attendant, le baron de la drogue a été placé dans la prison de haute-sécurité d'Altiplano, dont il s'était échappé six mois plus tôt. (9 janvier 2016) Les avocats de 'El Chapo' on expliqué à la presse les mesures sur lesquelles ils travaillent pour éviter l'extradiction de leur client. (ici Juan Pablo Badillo - 9 janvier 2016) Escorté par des militaires, 'El Chapo' était présenté aux autorités à Mexico (Image - 8 janvier 2016) Sous l'oeil des habitants, 'El Chapo', escorté par des militaires, a été présenté aux autorités à Mexico. ( 8 janvier 2016) Joaquin 'El Chapo' Guzman a été recapturé au Mexique le 8 janvier 2016, six mois après son évasion spectaculaire d'un quartier de haute sécurité. ( 8 janvier 2016) Le célèbre narcotrafiquant a été arrêté lors d'un raid de la Marine qui a fait 5 morts, dans un hôtel de,Los Mochis, dans l'Etat de Sinaloa, son fief. ( 8 janvier 2016) Capture écran d'une vidéo diffusée par le site mexicain 'Plaza de Armas' de l'arrestation par les militaires mexicains d'El Chapo. (8 janvier 2016) Des journalistes attendent l'arrivée d'El Chapo, devant une base de la Marine mexicaine. (8 janvier 2016) Des journalistes attendent l'arrivée d'El Cahpo, devant une piste de la Marine mexicaine. (8janvier 2016) Le président mexicain Enrique Pena Nieto (centre) a confirmé la nouvelle officiellement dans la journée du 8 janvier. (8janvier 2016) Enrique Pena Nieto félicitait notamment l'avocat général Arely Gomez. (8 janvier 2016) Le tunnel par lequel le baron mexicain de la drogue Joaquin «El Chapo» Guzman s'était évadé de sa cellule. (Dimanche 12 juillet 2015) La sortie du tunnel ayant permis au baron de la drogue El Chapo de s'évader. (Dimanche 12 juillet 2015) L'évasion du baron de la drogue fait la «Une» de tous les quotidiens mexicains.(Mardi 14 juillet 2015). Le tunnel reliant la prison d'El Altiplano où était enfermé El Chapo à une remise permettant au baron de la drogue de s'évader. (Mardi 14 juillet 2015) A l'image, l'entrepôt où arrive le tunnel qui le relie à la prison d'El Altiplano. (Mardi 14 juillet 2015) Un photographe sortant du tunnel qui a permis au baron de la drogue Joaquin El Chapo Guzman de s'évader. (mardi 14 juillet 2015) L'évasion du baron de la drogue fait la Une de tous les quotidiens mexicains.(14 juillet 2015). Une patrouille de la police fédérale mexicaine devant la prison d'Altiplano, d'où s'est évadé 'El Chapo' samedi 11 juillet 2015. Joaquin Guzman Loera, alias 'El Chapo' a été arrêté le 22 février 2014 à Mazatlan au Mexique. Joaquin Guzman Loera, alias 'El Chapo' a été arrêté le 22 février à Mazatlan au Mexique. Nourriture et boissons dans la cuisine de la villa où a été arrêté le baron de la drogue à Mazatlan au Mexique. La chambre à coucher de la cuisine de la villa où a été arrêté le baron de la drogue à Mazatlan au Mexique. Avant de l'arrêter dans la ville de Mazatlan, les autorités avaient localisé plusieurs domiciles à Culiacan où se cachait le narcotrafiquant de 56 ans, mais les portes avaient été renforcées avec de l'acier, ce qui permettait au criminel d'avoir le temps de s'échapper par des tunnels. Avant de l'arrêter dans la ville de Mazatlan, les autorités avaient localisé plusieurs domiciles à Culiacan où se cachait le narcotrafiquant de 56 ans, mais les portes avaient été renforcées avec de l'acier, ce qui permettait au criminel d'avoir le temps de s'échapper par des tunnels. Avant de l'arrêter dans la ville de Mazatlan, les autorités avaient localisé plusieurs domiciles à Culiacan où se cachait le narcotrafiquant de 56 ans, mais les portes avaient été renforcées avec de l'acier, ce qui permettait au criminel d'avoir le temps de s'échapper par des tunnels. Avant de l'arrêter dans la ville de Mazatlan, les autorités avaient localisé plusieurs domiciles à Culiacan où se cachait le narcotrafiquant de 56 ans, mais les portes avaient été renforcées avec de l'acier, ce qui permettait au criminel d'avoir le temps de s'échapper par des tunnels. Avant de l'arrêter dans la ville de Mazatlan, les autorités avaient localisé plusieurs domiciles à Culiacan où se cachait le narcotrafiquant de 56 ans, mais les portes avaient été renforcées avec de l'acier, ce qui permettait au criminel d'avoir le temps de s'échapper par des tunnels. Avant de l'arrêter dans la ville de Mazatlan, les autorités avaient localisé plusieurs domiciles à Culiacan où se cachait le narcotrafiquant de 56 ans, mais les portes avaient été renforcées avec de l'acier, ce qui permettait au criminel d'avoir le temps de s'échapper par des tunnels. Avant de l'arrêter dans la ville de Mazatlan, les autorités avaient localisé plusieurs domiciles à Culiacan où se cachait le narcotrafiquant de 56 ans, mais les portes avaient été renforcées avec de l'acier, ce qui permettait au criminel d'avoir le temps de s'échapper par des tunnels. Joaquin Guzman Loera, alias 'El Chapo' a été arrêté le 22 février à Mazatlan au Mexique. Joaquin Guzman Loera, alias 'El Chapo' a été arrêté le 22 février à Mazatlan au Mexique. Joaquin Guzman Loera, alias 'El Chapo' a été arrêté le 22 février à Mazatlan au Mexique. Joaquin Guzman Loera, alias 'El Chapo' a été arrêté le 22 février à Mazatlan au Mexique.

Sur ce sujet
Une faute?

La fin d'un feuilleton de plus de quarante ans va prendre fin ce mercredi avec la condamnation du narcotrafiquant «El Chapo».

Les textes sont formels. Le juge fédéral Brian Cogan, qui a présidé le procès fleuve d'El Chapo entre novembre et février, doit prononcer la réclusion à perpétuité, rendue automatique par les chefs dont il a été reconnu coupable le 12 février.

Considéré comme le narcotrafiquant le plus puissant depuis la fin du règne du Colombien Pablo Escobar en 1993, Joaquin Guzman, aujourd'hui âgé de 62 ans, a acheminé aux États-Unis au moins 1200 tonnes de cocaïne sur un quart de siècle.

«Les preuves accablantes présentées lors du procès ont montré que (Joaquin Guzman) était le chef impitoyable et sanguinaire du cartel de Sinaloa», qu'il a codirigé entre 1989 et 2014, a écrit le bureau du procureur fédéral de Brooklyn Richard Donoghue, dans son réquisitoire avant le prononcé de la peine.

26 personnes tuées

Durant le procès, l'accusation a montré que le Mexicain avait ordonné l'assassinat ou mis lui-même à mort au moins 26 personnes – parfois après les avoir torturées – qui étaient informateurs, trafiquants issus d'organisations rivales, policiers, collaborateurs, voire même des membres de sa propre famille.

Au moins une victime, dont le procureur a simplement indiqué qu'elle avait survécu à une tentative de meurtre commanditée par Joaquin Guzman, devrait s'exprimer mercredi avant la condamnation.

Les trois mois d'audience du procès ont permis de brosser le tableau le plus détaillé à ce jour de l'organisation du cartel de Sinaloa et de l'existence aussi terrifiante que rocambolesque de Joaquin Guzman.

Le trafic continue

Mais les autorités ne se satisfont pas de la perpétuité et ont réclamé, dans leur réquisitoire, qu'y soit ajoutée une peine supplémentaire de trente années de réclusion pour usage d'armes automatiques.

Elles réclament aussi la saisie de 12,6 milliards de dollars, ce qui correspond, selon elles, aux gains tirés du trafic de drogue. À ce jour, la justice américaine n'en a pas vu le moindre centime.

Celui dont le parcours a commencé en travaillant dans les champs de cannabis du Sinaloa, sa région d'origine, devrait purger sa peine à l'Administrative Maximum Facility, un établissement situé au milieu de nulle part, à Florence (Colorado).

Surnommée l'«Alcatraz des Rocheuses», la prison est considérée comme la plus sûre des États-Unis et abrite plusieurs détenus célèbres comme Terry Nichols (complice dans l'attentat d'Oklahoma City) ou le Français Zacarias Moussaoui, qui a participé à la préparation des attentats du 11-Septembre.

«Une version aseptisée de l'enfer», titrait l'émission «60 Minutes» de la chaîne CBS en 2007.

Placé dans une prison ultrasécurisée au sud de Manhattan depuis son extradition en janvier 2017, Joaquin Guzman s'est régulièrement plaint par le biais de ses avocats de ses conditions de détention, sa cellule sans fenêtre étant éclairée artificiellement en permanence.

Évadé 2 fois

Le narcotrafiquant, qui s'est déjà évadé à deux reprises de prisons mexicaines, en 2001 et en 2015, pourrait voir pour la dernière fois à l'audience de mercredi son épouse et ses deux filles, qui ne sont pas autorisées à lui rendre visite.

«La peine demandée par l'État, soit la perpétuité assortie de trente ans, est une blague», a estimé son avocat Eduardo Balarezo. «La condamnation et l'incarcération de Joaquin [...] ne vont rien changer à la guerre contre la drogue.»

Lors d'un entretien à l'AFP, la procureure spéciale de New York en charge des stupéfiants, Bridget Brennan, a reconnu que la mise hors circuit de Joaquin Guzman n'avait pas amoindri l'influence du cartel de Sinaloa.

«Nous pensons que c'est celui qui est responsable de l'acheminement de la plupart de la drogue qui entre aux États-Unis», a-t-elle expliqué.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • El flaco le 15.07.2019 14:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Always Coka Coka

    Croyez vous que l on puisse transporter autant de drogue d@ns un pays sans que la.DEA ne soit pas dans le coup. Tous pourris. Trafiquante un job comme un autre.

  • Lucette peignefiol le 15.07.2019 08:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Son sort?

    Privé de son " chapo " à perpétuité.

  • Alf le 15.07.2019 13:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le jeux de l offre et de la demande

    C est parce qu il y a de l offre, qu il y a de la demande ou l inverse? Si il n y avait pas de demande, il n y aurait simplement pas d offre!

Les derniers commentaires

  • El flaco le 15.07.2019 14:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Always Coka Coka

    Croyez vous que l on puisse transporter autant de drogue d@ns un pays sans que la.DEA ne soit pas dans le coup. Tous pourris. Trafiquante un job comme un autre.

  • Alf le 15.07.2019 13:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le jeux de l offre et de la demande

    C est parce qu il y a de l offre, qu il y a de la demande ou l inverse? Si il n y avait pas de demande, il n y aurait simplement pas d offre!

  • Nura1 le 15.07.2019 08:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tué des gens on dirait ils faisais avec plaisir

    j'espère que ils reste tout sa vie enfermé.

  • Lucette peignefiol le 15.07.2019 08:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Son sort?

    Privé de son " chapo " à perpétuité.

    • N10C le 15.07.2019 12:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Lucette peignefiol

      rien à voir chapo c est pour chaparito (petit, trapu)

    • Marc Navet le 15.07.2019 12:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Lucette peignefiol

      La mort sans hésiter !!

    • Jean-Marc le 15.07.2019 12:52 Report dénoncer ce commentaire

      @N10C

      on s'en tape de la taille de son chapeau...

    • Michel 77 le 15.07.2019 21:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Lucette peignefiol

      Il aura une casquette