Nouvelle-Zélande

03 mai 2012 10:37; Act: 03.05.2012 10:49 Print

«Faire le possum»: un jeu qui dérange

Les étudiants néo-zélandais s'amusent à se souler dans les arbres des parcs, une pratique qui gêne les employés municipaux et inquiète la police.

Une faute?

Les autorités de Nouvelle-Zélande ont fait part jeudi de leurs inquiétudes sur la popularité d'un nouveau jeu, prisé des étudiants, qui consiste à s'asseoir dans un arbre et à se saoûler jusqu'à en tomber.

Ce jeu, baptisé «possum», du nom d'un petit animal arboricole fréquent en Nouvelle-Zélande, fait fureur dans la ville estudiantine de Dunedin (île du Sud), dont les parcs publics sont régulièrement jonchés de bouteilles vides, débris de verre, et les pelouses souillées.

Déchets malvenus

«C'est régulier depuis deux à trois ans», a déclaré à Fairfax Media le directeur des parcs de la ville, Alan Matchett. Les employés en ont assez de nettoyer les déchets laissés par les joueurs de «possum», a-t-il ajouté.

«Ce qu'ils boivent doit bien ressortir par quelque part, alors ils vomissent ou ils urinent contre les arbres», a déclaré le responsable des parcs. «Ce n'est pas agréable de se retrouver face à tout ça».

La santé des joueurs en danger

Les autorités municipales s'inquiètent également des risques de blessures des étudiants ivres perchés dans les arbres, et de la gêne pour les promeneurs.

L'opossum à queue en brosse est un marsupial vivant dans les arbres, qui prolifère en Nouvelle-Zélande et que l'on trouve souvent dans les parcs.

(afp)