Père de Julen

03 février 2019 07:25; Act: 03.02.2019 12:57 Print

«Chaque fois que je ferme les yeux, je vois le puits»

Une semaine après la découverte du corps du petit espagnol tombé dans un puits, ses parents tentent de garder la tête haute, mais la douleur éclipse tout.

storybild

Le père de Julen, Jose Rosello. (Photo: Keystone/AP/Gregorio Marrero)

Sur ce sujet
Une faute?

La tragédie de Julen, deux ans, qui est tombé dans un puits près de Malaga en Espagne, a tenu le monde en haleine. Une semaine après la découverte du corps du petit garçon, son père témoigne dans le journal espagnol Diaro Sur sur la période particulièrement douloureuse que lui et sa femme sont en train de traverser.

«En ce moment, nous faisons des allers-retours entre les maisons de nos amis et nous essayons de rentrer le plus tard possible chez nous. Nous avons besoin de nous distraire, mais chaque fois que je ferme les yeux, je vois le puits», raconte José Rosselò. Les moindres détails, comme des jouets qui traînent, lui rappellent douloureusement son fils. «Je me maudis. Je maudis ce jour. Je ne peux plus aller à la campagne, je ne peux plus savourer une assiette de paella», explique-t-il.

En dépit de la douleur, les parents de Julen sont «infiniment reconnaissants» des efforts inlassables de la police, des mineurs, des pompiers et des habitants de la région.

Quatre ans de prison

Selon les dernières informations données par El Mundo, le puits a été construit illégalement par le propriétaire agricole du terrain et le constructeur du trou, profond de plus de 100 mètres.

L'infraction commise par les deux hommes pourrait être punie d'une peine de quatre ans d'emprisonnement. Le constructeur, Antonio Sanchez, s'est défendu de ces accusations dans le quotidien Efe estimant qu'il avait fermé le puits: «Quelqu'un d'autre a dû le rouvrir», a-t-il affirmé.

Enterré à côté de son frère

Julen, qui est tombé dans le trou le 13 janvier dernier, a été retrouvé mort 13 jours plus tard. Selon les premiers éléments, l'enfant est tombé de 71 mètres en chute libre dans un trou de forage étroit jusqu'à ce que son corps heurte une couche de terre. L'autopsie a révélé qu'il était mort d'un traumatisme cérébral le jour de l'accident.

Le 28 janvier, Julen a été enterré à Malaga à côté de son frère, décédé en 2017 d'une malformation cardiaque, selon des sources familiales.

(kat/jfe)