Trump recadre Macron sur l'Iran

09. August 2019 20:49; Akt: 09.08.2019 20:50 Print

«Je sais qu'Emmanuel veut bien faire...»

Donald Trump reproche à Emmanuel Macron de parler à l'Iran au nom des États-Unis. «Je sais qu'Emmanuel veut bien faire»...

storybild

Emmanuel Macron défend toujours l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien dont Donald Trump a retiré les États-Unis. (photo: AFP)

Zum Thema
Fehler gesehen?

Nouvelle pomme de discorde entre Donald Trump et Emmanuel Macron: le président des États-Unis s'en est pris jeudi aux velléités de médiateur de son homologue français dans le dossier iranien, prévenant que «personne» n'était autorisé à parler à Téhéran au nom de Washington.

«L'Iran a de graves problèmes financiers. Ils veulent désespérément parler aux États-Unis, mais reçoivent des messages contradictoires de la part de tous ceux qui prétendent nous représenter, parmi lesquels le président français Macron», a tweeté le milliardaire républicain. «Je sais qu'Emmanuel veut bien faire, comme tous les autres, mais personne ne parle pour les États-Unis à part les États-Unis eux-mêmes», a-t-il mis en garde.


Tout en durcissant toujours plus la pression diplomatique, économique et militaire sur Téhéran, Donald Trump a multiplié les appels au dialogue, y compris pendant l'actuelle escalade des tensions dans le Golfe. Le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif a ainsi confirmé avoir été récemment invité à rencontrer le président américain à la Maison Blanche, ce qu'il dit avoir refusé.

Emmanuel Macron, qui défend toujours l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien dont Donald Trump a retiré les États-Unis, s'entretient régulièrement avec son homologue iranien Hassan Rohani, et ne cache pas son espoir de jouer les médiateurs dans la crise en cours.

En contact

«C'est le rôle de la France de faire tous les efforts nécessaires pour que l'ensemble des parties concernées acceptent une pause et ouvrent la négociation», avait souligné la présidence française après un récent entretien téléphonique Macron-Rohani fin juillet. L'Élysée avait précisé que, depuis son lieu de villégiature, le président français restait «en contact» avec ses homologues américain et iranien.

Emmanuel Macron doit accueillir du 24 au 26 août à Biarritz, sur la côte atlantique, le sommet des dirigeants du G7, parmi lesquels Donald Trump. Des informations de presse ont fait état ces derniers jours d'une possible invitation adressée par le Français à l'Iranien pour qu'il assiste à ce sommet, mais elles n'ont pas été confirmées.

(20 Minuten/afp)