Lafarge en Syrie

23 décembre 2018 16:29; Act: 23.12.2018 17:22 Print

Le rôle «cynique» des services secrets français

Les services secrets français ont joué un rôle «cynique» en lien avec le cimentier Lafarge, mis en examen pour «financement d'une entreprise terroriste» en Syrie.

storybild

Le cimentier Lafarge en Syrie a été mis en examen en juin pour «financement d'une entreprise terroriste» et «complicité de crimes contre l'humanité». (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les services secrets français sont-ils co-responsables du maintien du cimentier Lafarge en Syrie au prix du financement de groupes djihadistes jusqu'en 2014 ? Face à la justice, un officier des renseignements a avoué une collecte d'information «opportuniste» et «cynique», mais assuré n'avoir donné «aucune consigne».

«On a fonctionné de manière totalement opportuniste, profitant de leur maintien sur place, mais personne ne leur a demandé de rester», a déclaré un policier de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), interrogé le 4 octobre par la juge d'instruction Charlotte Bilger, selon une audition dont l'AFP a eu connaissance.

«Mon travail n'a consisté qu'à récupérer de l'information pour détecter des individus», en particulier les Français partis pour le jihad en Syrie, «nous n'avons donné aucune consigne», a expliqué l'ex-officier de contact du cimentier, initialement chargé de conseiller les entreprises sur la protection de leur patrimoine, une pratique courante.

«Détecter des individus»

«On a fonctionné de manière totalement cynique, c'est vrai. Il faut se rendre compte que c'est un boulot énorme, de fourmi, mais qui est essentiel», a expliqué l'officier, déjà organisateur en avril 2012 d'une conférence de ses services devant le comité exécutif de Lafarge. Il était à l'époque l'interlocuteur de Jean-Claude Veillard, alors directeur de la sûreté de Lafarge. Ce dernier, un ancien militaire, a relaté aux juges avoir régulièrement transmis sans «aucun tri» des informations sur la situation dans la région aux différents services de renseignement français.

Mais pour la juge en charge de l'enquête, «la démonstration que les services de renseignement avaient une connaissance circonstanciée des agissements» de Lafarge et de ses dirigeants, «est sans incidence» sur l'éventuelle responsabilité pénale du cimentier, écrit-elle pour justifier son récent refus de mener des auditions supplémentaires d'agents.

Toutes ces auditions étaient réclamées par les avocats de la défense, notamment car ils mettent en doute l'impartialité de la DGSI, un des trois services enquêteurs du dossier. L'agent interrogé le 4 octobre a assuré qu'il y avait un «cloisonnement» entre la sphère judiciaire de la DGSI et la partie renseignement, tout en admettant que ses informations peuvent remonter «jusqu'au plus haut», à son directeur, «et même au-delà».

«Financement d'une entreprise terroriste»

«Ca ne change strictement rien au fait que Lafarge ait fait le choix de rester et de pactiser avec les organisations terroristes», a réagi auprès de l'AFP Me Marie Dosé, avocate de l'ONG Sherpa, partie civile dans ce dossier.

Lafarge SA a été mis en examen en juin pour «financement d'une entreprise terroriste» et «complicité de crimes contre l'humanité». Le groupe est soupçonné d'avoir déboursé via sa filiale LCS près de 13 millions d'euros entre 2011 et 2015 auprès d'intermédiaires et de groupes armés, dont l'organisation Etat islamique, pour maintenir la production dans son usine de Jalabiya alors que le pays s'enfonçait dans la guerre.

Lafarge, qui a fusionné en 2015 avec le Suisse Holcim, avait fini par abandonner sa cimenterie en septembre 2014 quand l'organisation djihadiste, EI s'en était emparée.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pitch999 le 23.12.2018 17:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Morale

    Et après ces mêmes états ouvrent les frontières pour accueillir les réfugiés. C'est pour se donner bonne conscience de ce qu'ils font sur place !? Sauf que en Europe ce sont les citoyens qui payent au prix forts leur double jeux.

  • Trump le 23.12.2018 18:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    forcément

    le gouvernement français soutenait les djadistes pour renverser Assad ...

  • JaxSoa le 23.12.2018 17:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rien ne m'étonne

    Le vrai visage de toute cette hypocrisie !!!! Quand on dit que Bachard doit rester au pouvoir et que Macron doit s'occuper de son pays plutôt que de faire la morale aux autres !!!! Ce pays est de plus en plus pathétique !!

Les derniers commentaires

  • Alfred le 27.12.2018 07:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oh les gaulois

    C'est un peu comme pendant la deuxième guerre, on est avec les allemands pendant l'occupation et quand le vent tourne in est tous résistants.

  • Verité le 24.12.2018 09:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lafarge

    et osent faire la morale aux autres

  • Coco Riko le 23.12.2018 19:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Payements directes

    Ah ces lobbyistes quand ils vous tiennent, n'est-ce pas M. Ferrant!

  • Brace Forimpact le 23.12.2018 19:21 Report dénoncer ce commentaire

    On a l habitude

    Ce n est pas une faute pénale mais criminelle. Vu la "qualité " de la démocratie en France je pense que Lafarge s en tira avec une grosse amende. Le juge n ira jamais chercher les vrais responsables.

    • Do4032 le 23.12.2018 19:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Brace Forimpact

      tu rigoles, non lieu comme d'hab. Justice qui protège l'élite.... à deux balles

    • Do4032 le 23.12.2018 20:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Brace Forimpact

      Et dommage que Carlos Gone ne soit pas enn France, Il passerait le fêtes à Courchevel et pas au clou

  • Claude52 le 23.12.2018 18:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Question

    Holcim n"est-il pas associé avec Lafarge?

    • Do4032 le 23.12.2018 20:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Claude52

      même panier de crabes