Offshore Leaks

10 avril 2013 11:23; Act: 10.04.2013 12:09 Print

«Le Monde» refuse de fournir ses données

Le journal français refuse de répondre à la demande du ministre du Budget. Il ne livrera pas ses fichiers.

Sur ce sujet
Une faute?

Le quotidien «Le Monde» a annoncé aujourd'hui qu'il rejetait «toute demande, qu'elle soit judiciaire ou gouvernementale, de transmission de données» des documents Offshore Leaks, comme l'avait demandé le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve.

«Protection des sources, protection de la mission d'information, sobre et rigoureuse, qui est la nôtre: pour ces deux raisons, «Le Monde» rejette fermement - comme l'ont fait les autres médias travaillant sur «Offshore Leaks» - toute demande, qu'elle soit judiciaire ou gouvernementale, de transmission de données», écrit le journal dans son édition en ligne.

Mardi, le ministre du Budget avait demandé à la presse de transmettre à la justice les «fichiers» concernant les comptes installés dans des paradis fiscaux révélés par un consortium de journalisme d'investigation dans le monde.

Ce consortium indépendant de journalisme d'investigation basé à Washington a eu accès à une fuite majeure en provenance de deux sociétés offrant des services «offshore»: l'une basée à Singapour, l'autre dans les îles Vierges britanniques. Ces données ont fait apparaître la cartographie et le fonctionnement de milliers de sociétés basées dans des paradis fiscaux.

Depuis, une quarantaine de médias dans le monde travaillant avec l'ICIJ ont mis au jour des cas de placements de fonds légaux ou illégaux dans des paradis fiscaux de personnalités, hommes d'affaires, ou simples notables du Mexique à la Mongolie en passant par le Canada, la France ou la Grande-Bretagne.

En France, le quotidien «Le Monde» a fait état de 130 Français concernés, dont un proche du président François Hollande, Jean-Jacques Augier.

Cet homme d'affaires a admis être actionnaire de sociétés offshore aux îles Caïmans, tout en niant en avoir tiré un «avantage fiscal». M. Augier fut le trésorier de M. Hollande pendant la campagne présidentielle de 2012.

Toujours selon «Le Monde», les banques françaises BNP Paribas et Crédit Agricole ont aidé à la création de sociétés offshore dans les années 1990 et 2000, via des filiales basées notamment en Asie. Ces deux établissements ont répondu exercer leurs activités dans le «strict respect» de la loi.

Selon l'ICIJ, qui tient un décompte des réactions suscitées par ses révélations, plusieurs gouvernements, notamment en Allemagne et au Canada, ont demandé à la presse de fournir à la justice les fichiers afin d'enquêter sur d'éventuelles fraudes fiscales.

(afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Antoine le 10.04.2013 13:03 Report dénoncer ce commentaire

    tic tac

    "Nous ne citerons pas de noms, Mediapart sen chargera, mais sachez que près de 350 parlementaires français possèdent des comptes à létranger, en Suisse, en Asie, ou dans des îles, pépères, de jolis paradis fiscaux emplis damour financier." Y'a pas que Le Monde qui a l'info.. bientôt .. bientôt ..

  • Morgarten le 10.04.2013 15:02 Report dénoncer ce commentaire

    Ca cache quoi ?

    Suspecte, cette attitude de "vierge effarouchée" !. Ils savent, oui il ne savent pas ?. Pour faire passer la pilule Cahuzac, il faudrait qu'ils crachent tout pour se dédouaner. A moins, évidemment, que cela ne touche Mr. Hollande directement ?. Sait-on jamais. Au point où ils en sont ...

  • Matesa le 10.04.2013 13:10 Report dénoncer ce commentaire

    Qui veut le Monde protéger ?

    C'est la question que l'on se pose ; ils font les choses à moitié... où il ne parlait pas du d'avoir en leurs mains ces listes ou alors ils la remettent à qui de droit pour que les pays qui souffrent de cette fuite des capitaux puissent récupérer au moins les impôts qui leur sont dûs...

Les derniers commentaires

  • Morgarten le 10.04.2013 15:02 Report dénoncer ce commentaire

    Ca cache quoi ?

    Suspecte, cette attitude de "vierge effarouchée" !. Ils savent, oui il ne savent pas ?. Pour faire passer la pilule Cahuzac, il faudrait qu'ils crachent tout pour se dédouaner. A moins, évidemment, que cela ne touche Mr. Hollande directement ?. Sait-on jamais. Au point où ils en sont ...

    • micwick le 10.04.2013 21:29 Report dénoncer ce commentaire

      Chevtotin

      heu....comment il a vécu avec ses chèvres du Poitou ? Ca rapporte le bouc ou ça pue ??? Si, si je les ai vu à Melle, dans les 2 Chèvres, non,Sèvres.C'était pas la lavande...le pot pourri oui!!! On ne vit pô avec des chèvres comme compagnes...

  • Jean Suidégouté le 10.04.2013 13:29 Report dénoncer ce commentaire

    Le Monde est avarié

    Le Monde ne sert à rien

  • Désappointé le 10.04.2013 13:27 Report dénoncer ce commentaire

    Sage mesure !

    Bravo à ce grand quotidien qui a le courage de rester indépendant, mais jusqu'à quand le pourra-t-il ? Actuellement, il y a une véritable chasse aux sorcières. Le climat politique français pourrait conduire à une "inquisition" menant au chaos social et économique.

    • Des appointés le 13.04.2013 09:54 Report dénoncer ce commentaire

      l

      Quel "chaos social"? Si les 130 francais fortunés mis en cause se voyaient poser des questions par le fisc, la seule chose que l'on verrait, c'est une administration qui fait son travail (une première en Fance: lorsqu'il s'agit de notables les dossiers sont systématiquement enterrés). Il est étrange que certains appellent le simple respect de la loi (appliquée à tous) une "inquisition". Quant à "l'indépendance" du journal "Le Monde" (cette "auto-censure honorable" qui l'empêcherait de dire qui fraude), à l'évidence, elle sert davantage les actionnaires du jounral que la cause de l'information.

  • Matesa le 10.04.2013 13:10 Report dénoncer ce commentaire

    Qui veut le Monde protéger ?

    C'est la question que l'on se pose ; ils font les choses à moitié... où il ne parlait pas du d'avoir en leurs mains ces listes ou alors ils la remettent à qui de droit pour que les pays qui souffrent de cette fuite des capitaux puissent récupérer au moins les impôts qui leur sont dûs...

  • Antoine le 10.04.2013 13:03 Report dénoncer ce commentaire

    tic tac

    "Nous ne citerons pas de noms, Mediapart sen chargera, mais sachez que près de 350 parlementaires français possèdent des comptes à létranger, en Suisse, en Asie, ou dans des îles, pépères, de jolis paradis fiscaux emplis damour financier." Y'a pas que Le Monde qui a l'info.. bientôt .. bientôt ..

    • jean fonce. le 10.04.2013 21:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      ha bon!!!

      Et combien de suisse ont des comptes a l etranger, pour les meme raisons!!! L important c est pas le nombre, mais a quoi ils servent!