Mormons massacrés au Mexique

11 novembre 2019 21:07; Act: 12.11.2019 07:09 Print

«Le plus dur a été de leur dire adieu»

Après avoir assisté au massacre de sa mère et de deux de ses frères, un adolescent a marché 20 km pour chercher de l'aide. Il revient sur ce jour tragique.

Sur ce sujet
Une faute?

L'histoire de Devin a fait le tour du monde. L'adolescent de 13 ans se trouvait dans l'un des véhicules attaqués par un gang de criminels, lundi dernier dans le nord du Mexique. Devin a vu sa mère et deux de ses frères être abattus. Il a pris soin de mettre à l'abri les six autres membres de sa fratrie avant de marcher pendant six heures pour alerter sa communauté mormone à La Mora. Le courageux jeune homme s'est tenu dignement à côté de son papa David lors d'une interview accordée à ABC News.

En larmes, Devin évoque les «longues armes» des assaillants. Il se souvient également des derniers mots de sa maman, Dawna: «Baissez-vous tout de suite!», a-t-elle crié à ses enfants. «Elle essayait de prier, et elle tentait de démarrer la voiture pour nous sortir de là», ajoute l'adolescent, qui se souvient du bruit terrifiant des balles traversant leur voiture. «Ensuite, ils nous ont sortis du véhicule, nous ont mis à terre et sont partis», décrit l'adolescent, qui s'est ensuite conduit en héros en cachant ses frères et soeurs derrière un buisson. «Je n'avais été touché ou quoi que ce soit. Alors j'ai commencé à marcher. Ils saignaient tous très fort. Alors j'essayais de me dépêcher pour arriver là-bas», raconte le jeune homme.

«Il a sauvé ses frères et soeurs»

Pour son père, Devin est un «véritable héros». Il a sauvé ses frères et soeurs. Je pense qu'il l'a fait parce qu'il les aime. (...) Tous mes enfants qui ont survécu sont des miracles vivants», confie l'Américain, très éprouvé. Jeudi, la famille Langford a adressé un dernier adieu à Dawna (43 ans), ainsi qu'à ses fils Trevor (11 ans) et Rogan (3 ans). «Le plus dur a été de dire adieu... Dire adieu à deux vies innocentes brutalement interrompues et à une femme pétillante qui vivait pleinement (...)», souffle David.

L'Américain, qui ne veut plus «vivre dans la peur», a pris la décision déchirante de quitter la communauté avec ses sept enfants. «Toute ma vie a été chamboulée. J'ai non seulement perdu ma femme et deux enfants, mais je vais devoir déménager avec le reste de ma famille sans vraiment avoir d'endroit où aller», explique l'Américain. Si David croit au pardon, il ne se fait pas trop d'illusions quant à ses chances d'obtenir justice. «Il n'y a pas vraiment de justice au Mexique», estime-t-il, résigné.

Sur les neuf enfants de David et Dawna, deux sont décédés et cinq ont été héliportés vers un hôpital de l'Arizona. Le petit Brixton, 9 mois, a reçu une balle dans la poitrine. Selon son père, à quelques millimètres près, un poumon du bébé aurait été touché. Kylie, 14 ans, s'est fait tirer dans le pied et sa petite soeur McKenzie, 9 ans, a été blessée à un bras. Cody, 8 ans, a été blessé à la mâchoire et Xander, 4 ans, a reçu une balle dans le dos.

Lors de cette attaque, Rhonita Miller (30 ans) et ses quatre enfants de 12, 10 et 8 mois (des jumeaux) sont décédés. Christina Langford Johnson (32 ans) a également trouvé la mort après avoir réussi à mettre à l'abri son bébé de 7 mois.

(joc)