Coronavirus en Angleterre

26 mars 2020 19:57; Act: 26.03.2020 20:48 Print

«Mon fils me demandait s'il allait mourir»

Un petit Britannique de 5 ans atteint du coronavirus est tombé très malade. Sur Facebook, sa maman raconte leur calvaire et exhorte les gens à prendre cette maladie au sérieux.

Sur ce sujet
Une faute?

«Je ne voulais heurter personne avec mon post, mais je veux juste que les gens comprennent l'importance du confinement et de la distanciation sociale.» Sur Facebook, une Britannique de 30 ans a donné des nouvelles rassurantes de son fils Alfie, atteint du coronavirus à l'âge de 5 ans. «Il commence lentement à aller mieux», a annoncé Lauren Fulbrock. Sa publication a donné des sueurs froides à de nombreux internautes, et c'était volontaire: la jeune femme espère que son histoire fera réfléchir ceux qui sous-estiment cette maladie.

La trentenaire a passé plusieurs jours d'angoisse au chevet de son enfant, un petit garçon d'habitude en pleine santé, rapporte metro.co.uk. Elle décrit des symptômes impressionnants, apparus le 16 mars: vomissements, plus de 42 degrés de fièvre, hallucinations et violents maux de tête. La jeune femme a dû faire hospitaliser son fils, dont l'état de santé l'inquiétait au plus haut point. «Il était couché dans son lit d'hôpital et me demandait s'il allait mourir. Pour une mère, c'est déchirant», témoigne Lauren sur le réseau social.

«L'une des pires expériences de ma vie»

Confirmé positif au coronavirus, Alfie a été placé en isolement. Un véritable cauchemar pour sa maman: «J'ai dû regarder mon fils de 5 ans, bourré d'énergie, devenir un enfant qui ne bougeait pas, ne mangeait pas, buvait et urinait à peine. Sa température ne descendait pas en dessous de 40°», écrit la Britannique. Lauren explique que le taux de sucre dans le sang d'Alfie était terriblement bas et que son fils frissonnait et peinait à respirer. «En tant que mère, ne rien pouvoir faire pour lui a été l'une des pires expériences de ma vie», écrit-t-elle.

Aujourd'hui, le petit garçon va mieux, mais sa maman reste très marquée par ce cauchemar. Elle exhorte les gens à respecter les mesures de sécurité pour ralentir la propagation du virus. «Le coronavirus n'est PAS une blague. Cessez de faire comme si de rien n'était et de mettre en danger non seulement votre vie, mais aussi celle des autres, simplement parce que vous voulez aller au pub ou au restaurant ou que vous pensez avoir besoin de 7 paquets de 24 rouleaux de papier toilette», s'emporte-t-elle sur Facebook.

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a décrété lundi un confinement de la population du Royaume-Uni pour au moins trois semaines, ordonnant aussi la fermeture de tous les magasins et services non essentiels. Le Parlement a fermé ses portes mercredi soir pour près d'un mois, malgré les critiques de l'opposition qui jugeait «vital» que les députés siègent pendant cette période critique.

(joc)