Cyclone en Australie

02 février 2011 12:26; Act: 02.02.2011 15:54 Print

«Notre pire crainte est que le toit s’envole»

par Oliver Dufour - Angoisse omniprésente sur la côte nord-est australienne. Barricadés chez eux, les habitants attendent la frappe du cyclone Yasi.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«C’est vraiment flippant. Nous avons rentré tout ce que nous possédons à l’intérieur de la maison et attaché à des piliers ce nous ne pouvons déplacer. Le pire c’est d’attendre sans rien pouvoir faire.» Suissesse de 35 ans expatriée depuis 2004 à Cairns, dans le nord-est de l’Australie, Karine vit avec sa famille des heures terrifiantes. «La météo prévoit que le plus gros va nous tomber dessus d’ici peu, vers 22h (13h suisse).»

Le vent se lève à Cairns:

Le gros en question, c’est le cyclone Yasi. Une bête monstrueuse de 500 km de diamètre. En plus, il est de catégorie 5, la plus violente de toutes. «Avec des vents à 300km/h, il sera pire que Larry, que nous avons vécu en 2006 et qui avait fait beaucoup de dégâts», prévient cette mère de deux jeunes enfants. «Nous avons installé des matelas dans la salle de bains, avec des torches électriques et des rations. Notre pire inquiétude est que le toit de la maison saute, ou qu’une vitre se brise, confie-t-elle. Et vu la taille du cyclone, ça va durer des heures. Une dizaine peut-être. Les enfants vont passer une nuit angoissante.»

Dès lundi les vents soufflaient à plus de 100 km/h sur la côte nord-est de l'Australie

(AP vidéo)

Joyeux anniversaire

Poussée à évacuer sa maison, Mel s’est pour sa part retirée un peu dans les terres. «Je me suis réfugiée chez des amis, mais nous n’allons pas complètement éviter la tempête», explique cette graphiste qui travaille au «Cairns Post», le quotidien local. «Nous espérons que la colline derrière la maison nous protégera un peu, mais si ça vient par l’autre côté, je crains le pire. Je suis vraiment très inquiète.»

Une situation dont elle se serait bien passée le jour de ses 47 ans! «Au moins c’est un anniversaire dont je me souviendrai. J’essaie de vivre une journée normale, sans trop penser à cette nuit. On s’envoie même des blagues pour dédramatiser. Savez-vous ce que signifie Yasi? You’re All Sucked In (ndlr: Vous êtes tous aspirés dedans)!»

Eviter les fenêtres

«Nous avons régulièrement des cyclones, mais je n’ai jamais rien vécu de tel», raconte Lianne, 33 ans. «Ce Noël au matin, nous avons appris qu’il y en avait eu un au-dessus de Cairns durant la nuit. Nous n’avons rien remarqué! Mais aujourd’hui, ils annoncent le pire cyclone de la région depuis 1918.»

Responsable des publications commerciales de la James Cook Univerity locale, Lianne pense aussi aux habitants d’Innisfail, situé à 90km au sud de Cairns. «Ils ont ramassé Larry de plein fouet il y a quatre ans et ils vont de nouveau déguster cette fois. De notre côté, nous avons tout préparé. Dès que ça aura commencé, on nous recommande de nous abriter dans la plus petite pièce, si possible sans fenêtre, avec tout le nécessaire de secours. L’attente va être interminable.»

Animation satelitte de l'activité du cyclone