Syrie

24 mai 2019 13:30; Act: 24.05.2019 13:30 Print

«Où allons-nous? Où allons-nous?»

Une équipe de la chaîne britannique Sky News dit avoir été prise pour cible par le régime syrien et les forces russes, dans la province d'Idleb.

Sur ce sujet
Une faute?

La chaîne d'informations britannique Sky News a affirmé jeudi qu'une de ses équipes avait été «délibérément» attaquée par le régime syrien avec l'aide de forces russes dans la province d'Idleb, dernier grand bastion jihadiste dans le nord-ouest du pays.

«L'équipe de Sky News - clairement identifiée comme journaliste - a été délibérément prise pour cible et attaquée par les forces du régime syrien», écrit la chaîne dans un article publié sur internet. Une vidéo mise en ligne par Sky News montre l'équipe essuyer des tirs au milieu d'habitations en ruines et tenter de se mettre à couvert. «Où allons-nous? Où allons-nous?», demande fébrilement l'envoyée spéciale de la chaîne, Alex Crawford.

«Nous avons continué à être visés alors que nous quittions la zone»

«Nous avons été repérés par un drone militaire, puis pris pour cible à plusieurs reprises par ce que nous pensons être des obus de 125 mm, probablement tirés depuis un char de combat russe T-72», a déclaré la journaliste. «Nous avons continué à être visés alors que nous quittions la zone», a-t-elle ajouté, indiquant qu'un «militant politique» les accompagnant, Bilal Abdul Kareem, avait été touché par un éclat d'obus. «Il s'agit de violations flagrantes des règles d'opération dans une zone de combat», a dénoncé la journaliste.

Le régime syrien a mené jeudi des raids aériens dans la région, dernier grand bastion jihadiste, tuant huit civils, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). La province d'Idleb et des segments des provinces voisines de Hama, Alep et Lattaquié, dominés par Hayat Tahrir al-Cham (HTS, ex-branche d'Al-Qaïda), sont le théâtre depuis fin avril d'affrontements meurtriers entre jihadistes et forces pro-régime, soutenues par Moscou.

(joc/afp)