Affaire Maëlys

05 novembre 2018 20:31; Act: 05.11.2018 20:31 Print

«On a regardé partout, même dans les poubelles»

Jenifer et Joachim, les parents de la fillette assassinée par Nordahl L., racontent face caméra comment ils ont vécu les événements et à quoi ressemble leur vie sans Maëlys.

Le Dauphiné Libéré

Sur ce sujet
Une faute?

Les parents de la petite Maëlys, qui avait été enlevée en Isère par Nordahl L. en août 2017, avant d'être retrouvée morte près de six mois plus tard, reviennent sur ce drame qui a détruit leur famille. Au micro du Dauphiné Libéré, ils racontent le souvenir de leur fille de 8 ans, mais aussi leur souffrance et leur colère.

«C'était une fille pleine de vie, dynamique», commence son père Joachim. «Elle voulait devenir agricultrice», renchérit sa maman Jenifer. Ému, le couple se rappelle de la vie «heureuse à quatre», avant que celle-ci ne bascule le soir du mariage d'un ami.

Ses parents, qui pensaient que la petite était en train de jouer dans la salle des fêtes, se souviennent de la panique qui les a gagnés quand ils ont réalisé que leur fille avait disparu. «On a regardé partout. Dans le camion du traiteur, dans les frigos, même dans les poubelles. On s'imaginait tout sauf ça.» Très rapidement, Jenifer pense à Nordahl L. avec qui Maëlys avait discuté sans pourtant le connaître.

«Il n'a pas de coeur»

Mais c'est déjà trop tard. L'homme n'est plus là et personne ne la vu de la soirée. Et le «14 février, jour de la Saint-Valentin, tout s'écroule.» Nordahl avoue avoir tué la fillette et donne la localisation du corps aux enquêteurs. Si la découverte des restes de Maëlys amène un certain «apaisement »pour ses parents, d'autres questions restent en suspens. «On ne sait pas de quoi elle est morte», déplore son père.

Face à l'assassin de leur fille, Jenifer et Joachim éprouvent de la colère: «Il n'a pas de coeur, il est froid. C'est un menteur et un manipulateur». Seule consolation, le soutien de leurs proches et les centaines de messages qui redonnent «foi en l'humanité». Jenifer ajoute: «Je veux qu'elle ait marqué cette vie et que personne ne l'oublie.»

(dri)