Etats-Unis / Mexique

11 mai 2019 01:28; Act: 11.05.2019 01:28 Print

1,5 milliard de dollars de plus pour le mur

Le Pentagone a réaffecté cette somme pour le mur frontalier avec le Mexique, après avoir déjà réalloué un milliard en mars.

storybild

Une partie du mur entre les Etats-Unis et le Mexique. (Photo: AFP)

Une faute?

Le Pentagone a annoncé vendredi la réaffectation de 1,5 milliard de dollars supplémentaire pour la construction de nouvelles barrières destinées à endiguer le flot d'immigrés clandestins à la frontière avec le Mexique. Il avait déjà réalloué un milliard de dollars en mars.

Le ministre de la Défense par intérim Patrick Shanahan --dont la nomination officielle à ce poste a été annoncée jeudi mais qui doit encore être validée par le Sénat-- a accepté de prendre en charge le remplacement de 125 kilomètres de barrière en Arizona et au Texas, a indiqué vendredi le ministère dans un communiqué. Mais il a aussi prévenu: «Je ne reprogrammerai pas d'argent supplémentaire pour le mur frontalier».

«Les fonds vont provenir d'un certain nombre de sources, y compris des économies, des changements d'approche et des exigences modifiées», a indiqué Tom Crosson, porte-parole du ministère. «Ce transfert de fonds n'affectera pas la préparation militaire et n'aura pas non plus d'impact sur les conditions des militaires», a-t-il assuré.

Le Pentagone est sous pression

Mécontent du refus du Congrès d'accorder l'enveloppe budgétaire qu'il exigeait pour la construction du mur frontalier, l'une de ses principales promesses de campagne, le président Donald Trump a déclaré en février une situation d'urgence nationale à la frontière et a demandé à la Défense la réaffectation de 6 milliards de dollars.

L'enveloppe d'un milliard de dollars autorisée en mars par M. Shanahan portait sur la construction de 92 kilomètres d'une barrière de 5,5 mètres de hauteur mais aussi sur l'amélioration de routes et l'installation d'éclairages. Le Pentagone est sous pression pour montrer qu'il ne détourne pas de l'argent initialement prévu dans le budget adopté par le Congrès pour financer des missions de combat ou d'autres travaux cruciaux.

Le ministre par intérim a indiqué qu'une partie des sommes réorientées se trouvaient être des fonds prévus pour la mission en Afghanistan mais non dépensés. «Nous avons trouvé des façons de faire cela sans que cela n'affecte notre état de préparation», a-t-il dit.

(nxp/afp)