Attentat raté à Moscou

18 mai 2012 16:03; Act: 18.05.2012 16:12 Print

10 ans de camp pour une Caucasienne

Un tribunal russe a condamné vendredi à 10 ans de camp une femme originaire du Daguestan (Caucase russe) accusée d'avoir préparé un attentat suicide sur la place Rouge le 31 décembre 2010.

Une faute?

Zeïnab Souïounova a été reconnue coupable de «tentative d'attentat terroriste», les enquêteurs estimant qu'elle «avait un rôle d'exécutant direct» dans cette opération préparée par un groupuscule islamiste du Daguestan, république instable du Caucase russe.

L'opération a échoué, car la bombe d'une autre kamikaze qui l'accompagnait a explosé prématurément dans leur hôtel et Souïounova a dû s'enfuir après avoir perdu le détonateur de sa propre bombe, selon le Comité d'enquête.

Après la première guerre de Tchétchénie (1994-1996) entre forces russes et indépendantistes, la rébellion s'est progressivement islamisée. Elle a de plus en plus débordé les frontières tchétchènes pour se transformer au milieu des années 2000 en un mouvement islamiste armé actif dans tout le Caucase du Nord.

mp/nm/ih

(afp)